Le peuple dans marius et jeannette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3691 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document


Le peuple dans Marius et Jeannette, de Robert Guédiguian.
 

Table de matières.
Introduction.
I.Un portrait de la classe ouvrière.
a)L’Estaque, quartier universel.
b)Individus de la classe ouvrière.
c)Espaces de l’ouvrier.
II.Pensées du peuple.
a)Pensée pragmatique.
b)Références culturelles savantes.
c)Pensée politique.
III.L’espoir de l’ouvrier
a)Le triomphe de l’amour.b)L’union fait la force.
c)L’avenir dans les enfants.
Conclusion.
Webographie.


Introduction.
La synopsis de Marius et Jeannette est la suivante. Marius, autour de 40 ans, gardien d’une cimenterie en démolition, arrête une femme qui essaie de voler deux pots de peinture blanche. C’est Jeannette, aussi dans la quarantaine, mère célibataire des deux enfants. Aprèscette première malheureuse rencontre, ils tombent amoureux, ils s’aiment, puis Marius quitte Jeannette n’offrant aucune raison. Mais elle n’est pas seule. Ses voisins partagent avec elle une petite cour, des soucis économiques, moraux... enfin, une vie. Ils obtiendront de Marius la confession d’un secret : dans le passé il a perdu sa femme et ses enfants et il a peur de s’engager à nouveau. Le coupleest à nouveau réuni, l’amour triomphe. Le sous-titre du film Un conte de L’Estaque classifie l’œuvre génériquement comme une fiction non réaliste à fin heureuse, tout en l’encadrant dans une topographie réelle : l’Estaque, quartier ouvrier du nord de Marseille d’où le directeur du film, Robert Guédiguian est originaire. C’est lui qui mieux explique la spécificité de son film « une histoired’amour chez les pauvres », le sujet « il s’agit beaucoup de bonheur » et le but « donner la parole à ceux que normalement ne l’ont pas ». C’est important aussi à noter le fait que l’action se déroule dans le temps contemporain à la réalisation du film (1996) et que des rayons de l’actualité politique française et internationale parcourent les dialogues : le chômage, les grèves du secteur de l’éducation,la montée des partis d’extrême droite et des intégrismes religieux, etc. On peut observer que ce sont dans sa plupart des événements qui concernent plus ou moins directement aux travailleurs et leurs modes de vie, qui sont aussi ceux de nos personnages. Marius, Jeannette et les voisins ont tous les mêmes difficultés économiques, pour trouver un emploi, pour survivre enfin. Ils appartiennent à unmême groupe qu’on a un peu oublié car sa présence est de plus en plus réduite dans les medias. Guédiguian nous le rappelle : c’est la classe ouvrière. Un peuple qui est le sien, le peuple ouvrier, et auquel il rend hommage dans son film. On posera donc pour ce dossier la suivante problématique : quelles sont les possibilités de la classe ouvrière de combattre sa propre fin et toucher au bonheur?I. Portrait de la classe ouvrière.

a)L’Estaque, quartier universel.
La premier scène du film focalise un ballon représentant la planète terraquée flottant dans l’eau, qui arrive à un port maritime et s’arrête à l’hauteur d’un panneau où il est écrit « l’Estaque ». Le ballon symbolise l’universalité de l’histoire qu’on va raconter. L’Estaque n’est qu’un décor, un prétexte pourle scénario. Guédiguian l’explique : « je suis né à L’Estaque, c’est le langage que je connais, je ne saurais tourner ailleurs ... » et aussi « toutes les histoires du monde peuvent se raconter n’importe où ». Son quartier est très peu filmé. Le soleil, l’intense lumière, la mer, le bourdonnement constant de grillons, caractérisent dans le film la couleur locale de Marseille, mais ils pourraientcaractériser aussi bien d’autres villes méditerranéennes. En fait on ne trouve pas une vision réaliste du quartier de l’Estaque, aujourd’hui noircit par les conflits sociaux, la violence, la délinquance, la drogue. Le film est avant tout un hommage à la classe ouvrière, à tout ce qu’elle a du beau et d’universel.

b) Individus de la classe ouvrière.
Les personnages de Marius et Jeannette...
tracking img