Le philosophe au xviiieme siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
@- Le Philosophe au XVIII siècle
Un terme dont la signification a évolué du XVII au XVIII siècle. Il s’agit d’un homme de contestation, un homme qui agit sous le contrôle de la raison etdont l’analyse critique s’étend à tous les domaines de la pensée, y compris la religion.
- Un Sage
Un homme commun, qui fait partie de la vie quotidienne, à le quelle la raison permitde comprendre le monde dont il fait partie et la vie que lui appartienne.
- Un savant
Pour exprimer mieux le concept de savant on peut s’aider avec deux frases célèbres :
- un savantpour qui la seule science est la science des faits. (Buffon)
- un savant qui tire ses principes de la nature des choses. (Montesquieu)
Pour cultiver sa connaissance le savant à, a sadisposition, trois moyens principaux : l’observation de la nature, la réflexion et l’expérience.
- Un honnête Homme
Un honnête homme qui veut plaire. (Dumarsais)
La nature de l’homme estsociable, parce qu’il aime bien-être et il se plait dans un état de sécurité. C’est la nature d’un être qui cherche à se conserver, qui veut rendre son existence heureuse et qui saisitavec ardeur les moyens d’y parvenir.
- Un Homme actif
Un homme né pour l’action, et qui se propose comme idéal, la bienfaisance envers son prochain. Il n’attend rien des hommes, il saitêtre ami.
- Un Homme de dialogue
Un homme de dialogue qui sait conquérir l’opinion publique, vue qu’il est un excellent orateur. On dit « vivre et philosopher ensuite, je dis, tout aucontraire : Philosopher d’abord, et vivre après, si l’on peut».
- Un « admirable » conspirateur
L’apôtre d’une révolution pacifique qui comme arme utilise sa plume et ses qualités d’orateurpour convaincre.
- Un Homme de liberté
Un précurseur de la libération de l’Homme et la reconnaissance des droits d’un Homme qui est soumis à une monarchie qui ne pense pas au peuple.