Le pib: avantages et limites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1110 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
C’est parce qu’il y a de plus en plus de facteurs à la croissance économique qu’il devient difficile de comparer les pays entre eux. Le PIB, ou PIB par habitant, est un indicateur économique très utilisé, qui mesure le niveau de production d’un pays. Il est défini comme la valeur totale de la production interne de biens et services, dans un pays donné, au cours d’une année donnée, par les agentsrésidents à l’intérieur du territoire national. Mais, le PIB étant une moyenne, rend-il compte véritablement du niveau de vie des habitants ? En effet, le PIB ne montre pas les inégalités d’un pays ou bien les inégales répartitions des richesses parmi les habitants. Le bien être, concept qui touche à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi ... , est-il pris en compte dans cet agrégat ? Nousétudierons donc les limites du PIB, après avoir présenté les fondements et l’utilité de cet agrégat dans l’analyse économique,
Le PIB est un instrument de la croissance économique d’une nation et de sa richesse. Il est calculé à partir de la somme de valeurs ajoutées des entreprises résidentes sur le territoire national. La valeur ajoutée est la différence entre la valeur finale d’un produit etcelle des consommations intermédiaires utilisées pour sa fabrication. La valeur ajoutée est donc une grandeur qui mesure la richesse créée par les entreprises.
D’après le document 1, le PIB résulte de la somme du PIB marchand et du PIB non marchand. Les activités marchandes sont celles qui donnent lieu à un échange marchand tel que un détartrage chez le dentiste, ou la production de pâtisseriesmises en vente en boulangerie. D’autre part, les activités non marchandes sont celles de la production des administrations publiques (éducation nationale, santé publique…), qui est évaluée en fonction des coûts de production.
L’utilité du PIB est de mesurer la croissance économique d’une nation. On peut aussi utiliser le PIB par habitant, pour comparer les valeurs à une échelle internationale.Ainsi, les Etats Unis ont le PIB le plus important dans le monde, avec un peu plus de 14 milliards de dollars, tandis que certains pays comme le Libéria n’ont seulement que 400 millions de dollars.
De plus, on définit la croissance économique comme l’augmentation soutenue, sur une
longue période, de la production d’un pays. Il s’agit ainsi de calculer le taux de croissance du PIB réel sur unepériode donnée. Ainsi, au cours du XXème siècle, le PIB créé annuellement en France a augmenté de près de 1000% en volume. Globalement, comme l’explique le document 2, on produit aujourd’hui beaucoup plus de biens et services qu’il y a un siècle en beaucoup moins d’heures de travail. Le PIB en France en 2007 était de 1750 milliards d’euros et le taux de croissance annuel du PIB était de 2,0%.Par conséquent, le PIB permet de mesurer la croissance d’un pays pendant une période donnée, et de comparer les pays entres eux. Cependant, cet agrégat comporte certaines limites.
Le PIB est un indicateur imparfait de l’évolution du bien être de la population car il omet de comptabiliser des éléments essentiels au bien être social et individuel, mais gratuits. En effet, l’air que l’on respire, oubien les paysages que l’on admire ne sont pas pris en compte dans le calcul du PIB. Ce dernier ne s’intéresse pas non plus à toutes les activités non marchandes , mais qui contribuent de manière majeure à notre bien être, comme le bénévolat, le travail domestique ou bien l’éducation des enfants au sein d’une famille. L’économie souterraine n’est pas non plus comprise dans le PIB, alors qu’ellereprésente 10% à 15% de l’économie de certains pays comme la France ou les Etats Unis. De plus les dégâts environnementaux et humains qui résultent de la production d’une richesse, comme la pollution de l’air ou le bruit, ne sont pas évalués, ce qui fait du PIB un agrégat ne reflétant pas tous les aspects positifs et négatifs au sein d’un pays. Enfin, certaines consommations font gonfler le PIB...
tracking img