Le pib est-il un bon indicateur de bien-être ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1698 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction bac blanc février 2009
I/ Travail préparatoire :
1 -Taux de marge = (EBE/VA) X 100
Il mesure la part du profit avant paiement des impôts dans la VA.
Donc plus le taux de marge est élevé plus l'entreprise bénéficie d'une part importante de la
VA. (Aujourd'hui une part importante va aux actionnaires en moyenne 50 % au détriment de l’entreprise et des salariés
2- il existe unerelation de causalité entre taux de marge et taux d’investissement : la hausse du taux de marge entraînerait la hausse du taux d’investissement justifiant ainsi le célèbre théorème de Schmidt « les profits d’aujourd’hui font les investissements de demain … »
En effet entre 1983 et 1990 le taux de marge augmente et passe de 26 à 33.5 % soit une hausse de 7.5 pts. Corrélativement, le tauxd’investissement augmente aussi mais avec un décalage d’une à deux années de 1984 à 1991 passant de 17 à 19 % soit une hausse de 2 pts. Ainsi une meilleure rentabilité va permettre d’investir plus. Inversement quand le taux de marge diminue  diminution du taux d’investissement : globalement sur la période 1971 /1982 : diminution du taux de marge de 31 à 26 % (- 5 pts) et diminution du taux d’investissementde 22 à 17 % (- 5 pts)
Cependant, comme on peut le constater entre 1992 et 1994, à un niveau de taux de marge élevé 32.5 % ne correspond pas nécessairement un taux d’investissement élevé : il est au plus bas en 93/94 (16.5 %) Cela signifie que durant cette période, (période de récession en 1993 (- 1 %) les entreprises n'ont pas utilisé leurs profits pour investir car la demande était en baissemais plutôt pour se désendetter et/ou placer leurs profits.
3-La phrase soulignée dans le document 2 fait référence à la notion mise en évidence par JM Keynes à savoir la demande effective c'est-à-dire, la demande anticipée par l'entrepreneur. Il montre que la demande effective est un déterminant essentiel de la décision d'investissement de la part de l'entreprise. En effet, si elle anticipeune demande élevée, cela veut dire qu'elle va vendre, avoir des débouchés et donc réaliser des profits qui vont venir rembourser les sommes qu'elle avait injectées dans l'investissement au départ. L'existence de débouchés futurs incite à investir.
4- Les entreprises endettées retirent plusieurs avantages de l’amélioration de leur rentabilité :
Grâce à des profits plus élevés elles peuventrembourser plus facilement et plus rapidement leurs dettes.
Concernant les très grandes entreprises, l’augmentation de leur rentabilité rassure les milieux financiers (agences de notation financière, institutions de crédits, fonds d’investissement…) sur leur viabilité et leur croissance. Ainsi, en restaurant leur crédibilité elles pourront de nouveau faire appel au financement externe direct ouindirect à des taux d’intérêt plus bas (dû à la réduction de la prime de risque ) ce qui va réduire le coût financier de leur investissement et leur permettre de bénéficier d’un effet de levier plus important auto entretenant ainsi la progression de leur profit et le remboursement de leur dette.
5- il existe une corrélation entre taux d’utilisation des capacités de production et taux d’investissement: quand le taux d’utilisation des capacités de production augmente et tend vers 90/100 % cela signifie que les facteurs de production sont quasiment plein employés. Si l’entreprise est optimiste en anticipant la poursuite de la hausse de la demande elle va alors investir en faisant des investissements de capacité + que proportionnel à l’augmentation de la demande (effet d’accélération del’investissement) . Ainsi le taux d’investissement va augmenter.
C’est le cas entre 1986 et 1990 (hausse du taux d’utilisation des capacités de production qui passe de 83 à 89 % tandis que le taux d’investissement augment lui aussi passant de 17 à 19 %
6- Cette phrase montre que lorsque les taux d'intérêt réels (déflaté c'est-à-dire suppression de l'influence des prix) sont faibles, comme en 1998,...
tracking img