Le plan de rigueur fillon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Plan édulcoré :
Le nouveau cortège de mesures annoncées lundi à Paris représente 7 milliards d'euros (sur un total de 65 milliards), représentant des économies ou des recettes budgétaires supplémentaires d'ici à fin 2012. Il s'ajoute à un précédent plan de rigueur de 12 milliards d'euros sur la même période déjà annoncé à la fin août. Le gouvernement français a présenté des mesuresd'austérité à six mois de l'élection présidentielle, justifiées par le risque de «faillite» du pays, selon le Premier ministre François Fillon. Nous sommes déjà à la 2ème proposition d’un plan de rigueur, on peut voir ce dernier comme « insuffisant », trop édulcoré sur certains points, ce qui voudrait dire que nous ne tarderons pas à en voir fleurir un nouveau pour compléter.

Le dispositif prévoitl’accélération de la réforme des retraites, la désindexation de certaines prestations sociales, une majoration temporaire de l'impôt sur les grandes entreprises et le relèvement de la TVA à taux réduit sur certains produits et services.
La réforme des retraites adoptée en 2010 doit ainsi prendre effet plus rapidement « pour atteindre la cible de 62 ans dès 2017 au lieu de 2018 », ce qui aura pour résultatd'accélérer la réduction du déficit des régimes d'assurance vieillesse, et permettre un gain de : 1,3 milliard d'euros en 2016 et réduction de l'endettement de 4,4 mds d'euros d'ici 2016.

Ce dernier a par ailleurs annoncé le gel du salaire du président et des ministres français jusqu'au retour à l'équilibre des comptes publics, en 2016, et a invité les responsables politiques et les dirigeantsde grandes entreprises à agir pareillement. Mesures qui laissent les français indifférents selon les premiers sondages. Le Gain attendu en serait symbolique.
L'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à taux réduit, qui passe de 5,5% à 7%, sur tous les produits et les services à l'exception des produits de première nécessité, notamment l'alimentation, et les services aux handicapés.Le gain attendu est de 1,8 milliard d'euros dès 2012.
En ce qui concerne les niches fiscales, on prévoit un nouveau coup de rabot sur les plus coûteuses. Suppression du Scellier en 2012 (dispositif de défiscalisation immobilière pour l'investissement locatif, responsable en 2011 de 60% des ventes dans le neuf), recentrage du PTZ+ (crédit immobilier à taux zéro) sur l'immobilier neuf, rabot de 20%sur l'éco-PTZ.
Le gain attendu est de 2,6 milliards d'euros d'économie d'ici 2016.

L'annonce de ce plan vise à rassurer les marchés et les agences de notation sur la capacité de la France à maîtriser le coût de son modèle social. La ligne de mire reste brandie sur le La gauche estime qu’une telle politique de réduction des déficits peut valablement être menée à travers la suppression des «cadeaux fiscaux » faits aux riches et par une imposition équitable des revenus du travail et du capital.
La majorité présidentielle a visiblement fait le choix de faire payer aux français les largesses fiscales accordées par Nicolas Sarkozy aux couches aisées et qui ont contribué à creuser les déficits. Ce plan de rigueur, le plus important depuis 1945 selon François Fillon, devrait occuper uneplace centrale dans la campagne des présidentielles.

2. Objectifs du Plan :
Le but ultime est la réduction des déficits, comme ils s'y sont engagés auprès de leurs partenaires européens (4,5 % du PIB en 2012, 3 % en 2013 et retour à l'équilibre en 2016).
Si l’on rentre plus dans le détail, le plan de rigueur comporte les points suivants :

1 - Budget de l'Etat : 500 millions d'économies enplus par rapport au 1 milliard d'euros déjà annoncé. En tout, le budget de l'Etat baissera de 1,5 milliard d'euros.
2 - Dépenses de santé : la progression des dépenses de l'assurance maladie serait "ramenée à 2,5% à partir de 2012", au lieu des 2,8% prévus au départ.
Gain attendu : 500 millions d'euros.

3 - Niches fiscales : nouveau coup de rabot sur les niches fiscales les plus...
tracking img