Le plan du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le plan du travail

Introduction
Chapitre I : Matériel et méthodes de l’histologie médicale
Chapitre II : Les tissus.
1- Définition de tissu.
2- les tissus animaux.
2.1- tissus épithéliaux (épithélium.
2.2- tissus de soutiens.
2.2.1- Tissu conjonctif.
2.2.1.1 - Classification des tissus conjonctifs.
A. Le tissu conjonctif lâche.
B. Letissu conjonctif adipeux.
C. Tissu conjonctif fibreux.
D. le sang.
2.2.2- Tissus cartilagineux.
2.2.3- Tissus osseux.
2.3- Tissu musculaire.
2.4- Tissu nerveux.

Conclusion

Introduction :
Les tissus sont, en biologie, le niveau d'organisation intermédiaire entre lescellules et les organes. Un tissu est un ensemble de cellules pas forcément identiques mais de même origine, regroupée en ensemble fonctionnel, c'est-à-dire concourant à une même fonction. Les tissus se groupent en organes.
En biologie, la science qui étudie les tissus est l'histologie.

Chapitre I : matériel et méthodes de l’histologie médicale.
Toutes activité histologique a en commun l’action devoir (observer) et d’interpréter ce qui est vu.
Dans toute démarche d’ordre histologique, 4 étapes se succèdent :
1) Le choix du matériel à étudier.
2) La technique permettant de visualiser les structures ou les phénomènes que l’on veut étudier.
3) La production d’images des ces structures ou des ces phénomènes, par des moyens optiques.
4) L’interprétation de ces images.
L’histologiemoléculaire a pour but de visualiser in situ-dans les tissues, les cellules, leurs organites ou la matrice extra-cellulaire (MEC) des molécules (en particulier les gènes, leur ARN-messagers et les protéines pour les quelles ils codent), en déterminant leur situation et leur configuration.
L’histologie moléculaire permet donc de décrire la morphologie cellulaire et tissulaire en termes d’architectureet d’interactions moléculaires.
L’études des tissus s’appelle Histologie et elle permet de caractériser des tissus selon :
 La nature de matériau extracellulaire.
 Les liens entre les cellules qui constituent le tissu.
 La texture de tissu lui-même.
 Les types de cellules présentes dans le tissu.
 La disposition des cellules dans le tissu.
 Les types de fibres qu’ils fermentéventuellement.
Le pathologiste, quant à lui, examiner les tissus afin d’y déceler des changements qui pourraient indiquer la présence d’une maladie.

Chapitre II : les tissus.
1- Définition de tissu : est un groupe de cellules semblables qui ont souvent la même origine embryonnaire et qui concourent à l’accomplissement d’activités spécialisées.
-Les tissus sont exclusivement constitués decellules et de MEC. Seules varient d’un tissu à l’autre, la nature des cellules, la composition moléculaire de la MEC et proportion relative des cellules et de la MEC.
2- les tissus animaux : on reconnait généralement 4 grands types tissus chez les animaux :
2.1- tissus épithéliaux (épithélium) : Les épithéliums sont des ensembles de cellules serrées les unes aux autres formant unensemble vasculaire et innervé séparé d'un tissu conjonctif sous-jacent par une structure de soutien appelée lame basale. Ce type de tissu se retrouve sur toutes les surfaces jouxtant avec le milieu externe, mais aussi dans toutes les cavités de l'organisme.
Les épithéliums ont deux types de fonctions principales :
• ils forment le revêtement des cavités de l'organisme ainsi que la surface du corps.Ce sont les
épithéliums de revêtement. (Épithélium pavimenteux simple (une seule couche de cellules) ex : alvéoles pulmonaires, Épithélium cubique simple ex : rien, Épithélium prismatique (ou cylindrique) simple) ex : colon, Épithélium pavimenteux stratifié, Épithélium cubique stratifié ex: canaux excréteurs des glandes sudoripares, Épithélium prismatique (cylindrique) stratifié.)
• ils...
tracking img