Le pont mirabeau - guillaume appolinnaire la

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (522 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
APOLLINAIRE, Le Pont Mirabeau, Alcools, 1913

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
            Et nos amours
       Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
    Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Les mains dans les mains restons face à face
            Tandis que sous
       Le pont de nos bras passe
Des éternels regardsl'onde si lasse
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
L'amour s'en va comme cette eau courante
            L'amour s'en va
       Comme la vie est lente
Etcomme l'Espérance est violente
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Passent les jours et passent les semaines
            Ni temps passé
       Ni les amoursreviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure

▪ INTRO :

1) Apollinaire (Wilheim Apollinaris deKostrowitzky dit) : 1880-1918
Alcools : 1913
Genre : Poésie
Époque : Début XXème, juste avant la Première Guerre Mondiale
Contexte : Rupture avec MarieLaurencin

2) Idée : Eternité de l’Homme (du pont)
Thèmes : Amour et temps qui passent
Problématique : Quel est dans ce poème le lien entre l’éternité et l’amour/letemps qui passent ?

3) Plan : I. Un poème élégiaque
1/ L’amour qui fuit
2/Le temps qui passe
II. Un poème musical1/Les références à l’amour
2/Les références au temps qui passe
III. Un poème qui revendique l’éternité de l’amour
1/L’amour figé
2/L’amouréternel
3/Le poète qui se veut éternel

▪ DÉVELOPPEMENT :

I. L’amour qui fuit et le temps qui passe
1/L’amour fuit
*Amour comparé à...
tracking img