Le pont mirabeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2781 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Pont Mirabeau,
De Guillaume Apollinaire

Introduction:
Le Pont Mirabeau est un poème de Guillaume Apollinaire, extrait du recueil de poème Alcools paru en 1913.
Ce recueil est le manifeste de la poésie moderne que ça soit par les techniques utilisées (ex. le calligramme) ou par les thèmes employés (par exemple: la grande ville, les découvertes scientifiques, etc.).
Il est écrit envers libres qui gardent la rime et l’assonance. La ponctuation a disparu, permettant une multiplicité d'interprétations, notamment dans le Pont Mirabeau.
C'est aussi une forme détournée de son autobiographie. Apollinaire y évoque indirectement ou directement certains épisodes de sa vie.
Quant au titre "Alcools", c'est un exemple du goût d'Apollinaire pour les jeux de mots.
La poésie est pourlui la quintessence de la vie. C'est une sorte "d'ivresse poétique".
"Alcools" signifie "eau-de-vie" (qui était le nom initial du recueil). Elle peut donc aussi évoquer la soif, le désir de consommer la vie.
Mais ce titre peut être interprété de plusieurs façons. En contradiction avec la joie évoquée précédemment, l'alcool peut aussi faire référence aux résonances négatives de l'alcool quipeuvent être liées à la douleur et à la mort.
Ce titre peut donc être une comparaison aux effets que procure l'alcool (la joie et le malheur) ou encore dans le sens chimique, à une substance capable d'en dissoudre une autre, comme la poésie peut "dissoudre" des expériences personnelles. C'est-à-dire qu'il raconte sa vie à travers la poésie.
Le titre renvoie donc bien à la totalité du recueil,notamment par le "s" à la fin de "Alcools" qui ramène aux différentes interprétations du titre, comme la suppression de la ponctuation ramène aux différentes interprétations des poèmes.

L'auteur:
Guillaume Apollinaire (Wilhelm de Kostrowitzky) est l'un des principaux poètes français du début du XXe siècle.
Il est né en août 1880 à Rome. Il est le fils d'un officier italien et d'une noblepolonaise. Cette dernière s'installe à Paris en 1889.
Il entreprend de nombreux voyages de 1901 à 1902, en Autriche et en Allemagne, c’est là où il puise les thèmes de son œuvre poétique et, en 1902, il est précepteur dans une famille allemande où il tombe amoureux de la gouvernante anglaise Annie Playden. Elle sera, elle aussi, l'objet de nombreux poèmes tel que Annie et La Chanson du mal-aimé.
Deretour à Paris, il publie ses premières œuvres dans des revues littéraires avec L’enchanteur pourrissant.
Poète d’avant-garde, il ne cesse d’approfondir sa réflexion sur la peinture moderne. Il invente la forme en calligramme (contraction du mot calligraphie et idéogramme constituant la disposition graphique du poème sur la page c'est-à-dire écrits en forme de dessins et non de forme classiquesen vers et strophes).
En 1907, il rencontre la peintre Marie Laurencin, avec laquelle il entretiendra une relation chaotique et orageuse. C'est à la même époque qu'il décide de vivre de sa plume. Il se lie d'amitié avec nombreux peintre célèbre tel que Pablo Picasso, André Derain, ou encore Maurice de Vlaminck. Il se fait un nom de poète, de journaliste, de conférencier et de critique d'art.En septembre 1911, accusé de complicité de vol parce qu'une de ses relations a dérobé des statuettes au Louvre. Il est donc emprisonné durant une semaine à la prison de la Santé. Cette expérience le marquera.
En 1913, il publie Alcools, le fruit de quinze années de travaille poétique. Ce recueil de poèmes lui vaudra le succès.
Ses publications se succèdent jusqu'en 1914, où il s'engage dansl'armée. Il est affecté à l'artillerie, puis à l'infanterie. Il écrit dans les tranchées de nombreux poèmes pour Lou. Il est grièvement blessé par un éclat d'obus en 1916.
Il sera finalement emporté à l'age de 38 ans, quelques jours avant l'armistice, par une épidémie de grippe espagnole.

Résumé:
Ce poème, écrit en 1912 et paru en 1913, est le deuxième du recueil Alcool.
Ce poème...
tracking img