Le port de nantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voyage au centre de l’estuaire.

Mardi 25 mai 2010.

Huiban Jean-Baptiste.
Victor David.

- Le port de Nantes.

a) Le port de Nantes.

Le port autonome de Nantes-Saint Nazaire est le 4ème port français ainsi que le 27ème port européen. (Classement 2008)

b) Les ponts.

Les deux grands ponts sont le pont de Cheviré et celui de St Nazaire.
Pont de Cheviré : 52 mètres de hautet 1.563 km de long.
Pont de St. Nazaire : 60 mètres de haut et 5.365 km de long.



Avant la construction du pont de St Nazaire, on franchissait la Loire par un bac qui reliait St Nazaire à St. Brévin et par un pont transbordeur, à Nantes, sur le quai de la fosse.

On envisage la construction d’un nouveau pont entre celui de Cheviré et celui de St. Nazaire. Le pont de St. Nazaire estaujourd’hui ancien et souvent en travaux. Celui de Nantes lui est souvent saturé. Le nouveau pont permettrait donc d’assurer le passage en aval de l’estuaire si le pont de St. Nazaire devenait indisponible et allègerait aussi le trafic du pont de Cheviré.

- L’estuaire, un espace privilégié pour les activités.

a) Les Terminaux.

Un terminal est un espace destiné à charger ou décharger de lamarchandise dans un port. (voir tableau)

b) Un espace industriel.

- Nous prendrons comme exemple la société Yara France. Cette société est implantée sur le terminal multi-vracs du Montoir. Elle fabrique des engrais chimiques pour l’agriculture, appelés amonitrates. Elle occupe une surface de 30 hectares et emploie 160 salariés. Les amonitrates produits repartent dans des grands sacs de500 kilos, appelés « big bags ». C’est une activité dangereuse avec un classement « Seveso ». Autour de l’usine, on a crée des périmètres de danger qui interdisent d’y installer certaines activités employant du personnel. Elle a réalisé en 2008 un trafic de 281 000 tonne (importation d’acides phosphoriques, sulfurique et de potasse).

Usine Yara, installée a Montoir.

c) Un espacetouristique.

- Cet espace a de nombreux atouts tels que la richesse du milieu naturel avec des règlements protégeant les espèces végétales et animales. L’estuaire est en effet une zone répertoriée en Europe en catégorie Natura 2000. Des traversées en bateau permettent au public de découvrir l’estuaire. De plus, le patrimoine naval est mis en valeur (site des anciens chantiers navals à Nantes et Eco-Muséeà St-Nazaire). La ville de St. Nazaire amis en place des visites guidées des sites industriels.

- Les aménagements réalisés pour développer le tourisme dans cet espace sont la construction d’un terminal de croisière sur le quai Wilson à Nantes (gare maritime, quai adapté, parkings, bonne organisation des tram, trains et bus…) ; ainsi que l’aménagement de l’ancienne base sous-marine de St.Nazaire (visite du sous-marin Espadon et Escale Atlantique, pour l’histoire de la construction des paquebots).

Sous-marin Espadon. Quai Wilson.

Le port de St. Nazaire.

a) – Une des activités traditionnelles que l’on peut relever est la constrution et la réparation navale. Un exemple d’activité plus recente est l’expédition decéréales depuis de grands silos.

b) La conteneurisation, c’est placer des marchandises dans un emballage au format standarisé permettant leur transport et leur manutention dans des conditions identiques pour tous les navires et les ports du monde. Elle permet d’augmenter la rapidité des opérations et d’en diminuer les coûts.

c) Le port veut créer sur la zone de Donge-Est de nouveauxterminaux, car il considère que ses terminaux actuels sont saturés et qu’il n’y a plus d’espace pour son dévellopement. A cela s’oppose les associations de protection de l’environnement qui elles mettent en avant la richesse écologique du site, et les atteintes irréversibles pour la nature au cas où il serait aménagé. Elles affirment que le port peut optimiser l’utilisation des espaces dont il...
tracking img