Le port du voile au maghreb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2836 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
50% des Marocains sont pour le port obligatoire du voile par
la femme. Quelles sont les raisons de cette montée du voile?
Les Marocaines doivent-elles avoir peur? Décryptage.
Les Marocaines tous voiles dehors
Au Maroc, les discussions sur le voile
restent timides.
Le sondage des Nations Unies, publié en décembre 2006, ne laisse aucun doute. Le port du voile tend à se généraliser au Maroc.Sur les mille Marocains interrogés, la moitié sont pour que la femme porte le voile, que cela lui plaise ou non. En Europe ou au Maghreb, cette pratique suscite des controverses. En France, les affaires du voile continuent à ébranler l'opinion publique après le vote de la loi sur la laïcité en 2005 interdisant tout signe religieux dans les établissements scolaires. En Angleterre, Jack Straw,ministre chargé des Relations entre le Parlement, a relancé le débat en octobre 2006 en disant qu'il serait favorable que les Musulmanes ne portent pas le voile. Pour tenter d'apaiser la polémique provoquée par cette déclaration, le Premier ministre, Tony Blair, a affirmé dans un entretien télévisé diffusé sur la BBC que ce choix reste une partie intégrante de la liberté individuelle des personnes. Lemême mois, le Rassemblement constitutionnel démocratique, le parti tunisien au pouvoir, s'est prononcé pour l'application avec rigueur de la circulaire de 1981 interdisant le port du voile dans les établissements publics et scolaires. Hédi M'henni, secrétaire général du RCD, a déclaré que si les Tunisiens acceptent le hijab ils seront amenés à refuser le droit de la femme au travail, au vote et àl'enseignement. Pour lui, le port du hijab fait partie de pratiques de nature à porter atteinte aux acquis de la femme. Au Maroc, les discussions sur le port du voile restent timides. Aucune position officielle n'est prise. On connaît seulement celle du Parti de la Justice et du Développement, favorable au port du voile. Les activistes féministes s'aventurent rarement sur ce terrain miné. Lesquelques articles de presse se contentent de rapporter l'étendue de cette pratique. Une question s'impose. Doit-on avoir peur du voile au Maroc?
Bien que rattaché à l'Islam, le voile existait bel et bien avant son avènement. Une loi du XIIème siècle avant J-C en Mésopotamie assyrienne sous le règne du roi Teglath-Phalazar Ier rendait à l'extérieur le port du voile obligatoire à toute femme mariée. Dansle monde grec, la femme convenable se voilait pour sortir. Il apparaît que Hélène de Troie le faisait aussi. Avec l'Islam, le voile s'est généralisé comme un symbole de dignité retrouvée. Le Prophète demandait aux nouvelles converties de se voiler pour se distinguer des esclaves. Dans le Coran, les femmes sont invitées à porter des habits amples, à ne se dévoiler que dans le cercle familial etéviter les comportements provocateurs. Même si, dans le texte sacré, l'obligation du port du voile n'est pas clairement explicitée, aucun des ouvrages des Oulémas de la période islamique ne l'ont remise en cause. À l'époque, la controverse portait sur la forme du voile: la femme doit-elle oui ou non cacher son visage.
La première remise en cause est survenue en Egypte avec la publication en 1899 del'ouvrage de l'écrivain et penseur moderniste Qasim Amin, Tahrir al-maraa (libéralisation de la femme) où il s'exprimait sur la fin du voile et du confinement des femmes. En Turquie et en Iran, le dévoilement est imposé au début du vingtième siècle par Mustapha Kemal Atatürk et le Shah d'Iran, qui voient l'adoption de la tenue occidentale comme un signe de modernisation. Au Maroc, Lalla Aïcha,fille de feu Mohammed V et tante du Roi Mohammed VI, a été la première femme à paraître en public à visage découvert et en tenue occidentale lors du discours historique de la place du Grand Socco, à Tanger, le 10 avril 1947. Ce geste royal avait pour objectif d'encourager l'émancipation de la femme. À cette époque, les Marocaines étaient confinées dans leur rôle de génitrices. Elles ne sortaient...
tracking img