Le port du voile

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5829 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La question du port du voile à l’école par les jeunes filles est une question complexe même si l’on souhaite s’en tenir à une lecture dans la perspective des droits de l’enfant et du droit scolaire. Il nous semble qu’elle ne peut se laisser approcher dans tout son sens et dans toute sa profondeur que si l’on prend soin d’aborder l’ensemble des questions annexes. Ces questions sont d’ordrereligieux mais aussi social et politique. Il nous semble important de ne pas perdre de vue ces différents aspects de la question pour bien comprendre ses enjeux, tout comme il nous paraît réducteur de s’arrêter à la « simple » religiosité du voile. En réalité, le débat a, en effet, une portée bien plus large que le port du voile. Derrière lui, se cachent, entre autres, des réelles « difficultés » quepeuvent vivre les enfants à l’école : discrimination, difficulté d’intégration, racisme en tant que tel1. La question du port du voile est toujours d’actualité, particulièrement à la période de la rentrée des classes. Elle reste très controversée dans son interdiction et provoque souvent des discussions passionnées et des oppositions tranchées. Elle renvoie également à d’autres questions, plusfondamentales telles que : Comment gérer dans les écoles la multiculturalité ? Les écoles doivent-elles être neutres ou pluralistes ? Quel effet émancipateur ou oppressif l’autorisation ou l’interdiction du port du voile a-t-il sur les jeunes filles ? Cela aura-t-il pour effet de développer le sentiment de citoyenneté ? Par ailleurs, est-il acceptable que les différents pouvoirs organisateursprennent parfois des décisions radicalement opposées à propos d’un même sujet ? Ne faudrait-il pas définir une ligne directrice suivie par l’ensemble des ces pouvoirs? Par le présent document, la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) souhaite soumettre au lecteur une synthèse des diverses positions exprimées au sujet du port du voile à l’école. Elle ne prétend pas à l’exhaustivitémais vise à mettre en évidence les éléments du débat qui nous semblent être importants et pertinents. Pour ce faire, dans un premier temps, nous examinerons brièvement la situation telle qu’elle existe en Europe. Ensuite, nous rappellerons les différents textes juridiques susceptibles de nous apporter un éclaircissement dans notre réflexion. Le troisième point de notre analyse abordera la questionde la définition du port du voile. Les concepts de laïcité et de neutralité dans le cadre de l’enseignement seront débattus dans un quatrième point. Enfin, avant de conclure, nous présenterons successivement les arguments en faveur et en défaveur d’une loi interdisant le port du voile à l’école.
Il est également important de garder à l’esprit que ce débat a lieu au cœur d’un contexteinternational des plus sensibles depuis le 11 septembre 2001.
Aperçu de la situation en Europe La grande majorité des Etats de l’Union européenne n’interdisent pas le port du voile par les jeunes filles dans les écoles. Si nous jetons un rapide coup d’œil, nous constatons que : - En Grande-Bretagne, il n’y a guère de polémiques autour du voile. Il est généralement autorisé. Tel est également le cas enAllemagne, aux Pays-Bas2, en Espagne, en Grèce, au Danemark, en Autriche et en Hongrie. - En France, la loi sur la laïcité adoptée en mars 20043 interdit le port du voile à l’école et réaffirme, comme son intitulé l’indique, le principe de la laïcité (voir la section 4 cidessous). - En Turquie, candidate à l’Union européenne, le port du voile dans les écoles est interdit. Bien qu’il faille êtreattentif aux questionnements de nos voisins, il nous semble inopportun de comparer ces différentes situations à celle que connaît notre pays et ce, en raison des caractéristiques particulières de notre société et de notre système éducatif pluriconfessionnel. Par ailleurs, le bilan de l’application de la loi française relative à la laïcité est mitigé.
Bases juridiques En Belgique, il n’existe pas de...
tracking img