Le potrait de vautrin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1134 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le portrait de Vautrin

L’enjeu du texte
Quand il présent un personnage, le narrateur veut créer un effet de réalité en imposant une physionomie. Dans le cas de Vautrin, personnage déguisé sous une fausse identité, l’entreprise est plus complexe : il faut décrire la seule apparence et en même temps livrer des indices qui préparent le dévoilement à venir. On s’interrogera donc sur le réalismede ce portrait de ce portrait et sur sa dimension énigmatique.

I) La puissance corporelle
Vautrin ® homme impressionnant par son apparence physique, qui rend perceptible sa force et laisse deviner un passé intensément vécu.

La force du personnage
« Vautrin, homme de quarante ans » = plénitude de la maturité ¹ avec Eugène et Victorine, jeunes gens, et avec Poiret et Goriot, sur ledéclin de l’âge. Le recours à une formule populaire, « un fameux gaillard », plus expressive qu’une longue phrase, et mise en évidence au début de la description physique, = la vigueur, la prestance, l’audace.
Les aspects les plus révélateurs
Compléments directs du verbe « Il avait », à savoir « les épaules larges..le buste..les muscles..des mains épaisses ». La description rebondit ensuite sur « safigure, rayée » et « sa voix de basse-taille ». Caractérisation des mains, redoutables comme des outils de combat, « des mains épaisses carrées ». L’impression va jusqu’à un léger écœurement, une répugnance à cause de « bouquets de pois touffus et d’un roux ardent », qui sont une marque de brutalité animale.
Dans la physionomie
On interprétera correctement ce signe apparent, les rides : « safigure rayée par des rides prématurées… » = l’usure de l’âge, marque d’une vie intense, singulière, assez forte pour avoir laissé des traces Þ une face burinée de grand navigateur de la vie.

II) Les domaines de l’expérience :

Vautrin = homme qui a su tirer parti de ses innombrables expériences.

Son habileté
Ex de la dextérité manuelle, la remise en état des serrures, a été visiblementchoisi en fonction de sa valeur prémonitoire très évidente. Le rythme enlevé de la phrase, construite en juxtaposition de participes passés, = agilité dans la manipulation : « Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, remontée… ». Ces mains redoutables que l’on voit en action, = efficacité d’un homme qui règle vite les problèmes, tranche, agit et va de l’avant dans leconcret et dans la vie.
Le champ de son savoir
Large; l’expérience = trait dominant personnage qui a voyagé. Naturel dans la succession des traits avec ce « Il connaissait tout d’ailleurs », qui enchaîne sur un propos habituel à Vautrin, « Ca me connaît ». Ensuite, le portrait avance avec une vivacité spontanée, construit sur une énumération en cascade de substantifs pour marquer la multiplicité deses informations : « les vaisseaux, la mer, la France, les affaires, les hommes, les évènements, les lois, les hôtels et les prisons ».
- «les vaisseaux, le mer, la France, l’étranger » = mouvement, Vautrin n’est pas un sédentaire, il connaît des pays, il a couru le monde, il a mené une vie aventureuse;
- « les affaires, les hommes, les évènements » : ce n’est pas un contemplatif, ni hommed’étude, mais un praticien, il a été mêlé aux choses et aux gens, en acteur fortement impliqué;
- « les lois, les hôtels et les prisons » : = son originalité, il a réfléchi à l’ordre social, il a eu affaire avec la loi; il a vécu en itinérant, sans domicile permanent, et peut-être a-t-il connu la prison.

III) Les contrastes révélateurs :

Ce portrait nous est donné comme une énigme à déchiffrer,il contient des indices par lesquels le narrateur prépare le dévoilement futur du personnage.

Les indices révélateurs
Portrait à la lumière de plus tard (Jacques Collin, bagnard évadé qui se fait passer pour bourgeois inoffensif) ,cet homme « à favoris peints » vise la dissimulation . Sa façon d’être = effort pour adoucir la rudesse naturelle du visage « sa figue… offrait des signes de...
tracking img