Le pouvoir de la parole dans l'odyssée d'homère

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au VIIe siècle avant JC, Homère – ou peut-être plusieurs aèdes – chante de ville en ville l'histoire du héros Ulysse : c'est à cette époque que naît une grande épopée, intitulée l'Odyssée. Celle-ci baigne tout particulièrement dans un univers très oral. La parole est même mise en abyme plusieurs fois dans l'œuvre : des aèdes interviennent dans l'œuvre, et elle comporte un nombre important dedialogues. Puisque cette dimension orale est particulièrement mise en avant dans cette œuvre, nous sommes en droit de nous interroger sur les pouvoirs de celle-ci. Afin de répondre à cette question, nous distinguerons deux formes de parole : la parole quotidienne, que nous étudierons dans un premier temps, et la parole littéraire, que nous aborderons ensuite.

Pour commencer, on peut remarquer quela parole semble être au service de la ruse d'Ulysse, lui permettant ainsi d'échapper à Polyphème par exemple. En effet, il suffit au héros de prétendre s'appeler "Personne" pour créer un quiproquo qui lui permet, ainsi qu'à ses compagnons restants, de repartir sans trop d'encombres. C'est aussi le cas lorsqu'Ulysse rencontre Athéna alors qu'il vient de revenir à Ithaque : il ment, car il ne sesent pas en confiance. La parole peut donc jouer un rôle protecteur pour un personnage qui sait bien en user. De plus, on peut également considérer le silence comme découlant du pouvoir de la parole, et Ulysse l'a bien compris. On peut le voir, toujours dans l'épisode du Cyclope : tout au long de la préparation de son piège, il se tait, observe le monstre. Il est même dit qu'il médite "dans son cœurgénéreux" (chant IX, v.299) – c'est-à-dire en gardant le silence. C'est encore le cas lorsqu'il arrive chez les Phéaciens : il choisit de ne pas se nommer, car il a compris qu'il vaut mieux parfois renoncer à sa gloire pour se protéger. D'autre part, la parole peut avoir pour but de faire agir autrui, et cet aspect est particulièrement présent tout au long de l'Odyssée. Premièrement, elle peutêtre utile pour prodiguer un conseil, comme le fait Circé quand elle explique à Ulysse comment passer devant les Sirènes ou comme le fait aussi Ino quand elle lui offre la possibilité de sortir vivant de la tempête. Dans ces cas là, il faut voir la parole comme un adjuvant dans le schéma narratif : à chaque fois, Ulysse réussit à surmonter les épreuves grâce à ces conseils avisés. Cependant, on peutégalement user de la parole pour donner un ordre, et Ulysse le fera de nombreuses fois. Par exemple, avant de faire face aux Sirènes, Ulysse explique à ses compagnons la marche qu'il faudra suivre : "liez-moi par des liens douloureux, que je ne puisse pas bouger, debout sur l'emplanture, attachez-y-moi par des cordes" (chant XII, v.161-162). L'usage de la parole permet ici à Ulysse de s'affirmer entant que chef, comme le montre l'emploi de l'impératif. Au-delà du conseil et de l'ordre, il reste encore un moyen de faire agir autrui par l'usage de la parole : c'est tout l'art de la manipulation, et Ulysse s'en sert à peine arrivé chez Polyphème, où il tente de lui faire croire autre chose que la vérité. Enfin, on peut également aborder le thème de la parole incontrôlée, propre à l'homme : eneffet, s'il est victime de son hybris – son orgueil –, comme Ulysse quand il repart de l'île de Polyphème, la parole jusqu'alors protectrice peut se révéler néfaste pour lui. C'est parce qu'Ulysse ne peut s'empêcher de révéler son nom que Poséidon s'acharnera sur lui, afin de venger son fils aveuglé.
La parole quotidienne a donc divers pouvoirs, qu'Ulysse sait pour la plupart avantageusementmanier. Mais L'Odyssée met également en place une autre forme de parole, que l'on pourrait qualifier de littéraire, car elle a une dimension plus poétique. Celle-ci possède également de nombreuses facultés.
Tout d'abord, on peut remarquer le grand pouvoir de distraction que possède la parole littéraire. Ainsi, les Phéaciens apprécient beaucoup Démodocos car celui-ci leur narre des aventures...
tracking img