Le pouvoir des fables jean de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (281 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
4. Le pouvoir des fables LF
Mise en sc d’un personnage & d’un événement historique // mise en sc d’animaux habituelle.
Personnages en présence : l’orateur = hérosde roman d’aventure par sa rapidité d’action, doté d’une arme : la parole. & le peuple athénien désigné par la métonymie Athènes, négatif, ne s’intéresse qu’à descombats d’enfants, puéril et passif.
Combat de l’orateur contre indifférence de la foule. Action en 3 étapes : tentatives successives de l’orateur pour réveiller sonpublic. Recours à la force, recours à la ruse = figure de rhétorique puis recours à la fable : passage au discours direct donne plus de vie à la narr. Efficacitéfoudroyante.
Ainsi LF donne dans sont récit un rôle capital à la fable puisque c’est elle qui détermine la situation finale, moyen d’en faire l’apologie.
Nécessitéde l’apologue : Victoire de la fable sur l’art oratoire. Abandonne l’éloquence pour la fable. Orateur met en sc des personnages animaux+Cérès.
Fable dans la Fable: Orateur se transforme en fabuliste. Fable avec animaux dans fable « pvr des fables ». Mini fable contient une morale donné sur un ton de reproche par l’orateur=s’occuper des choses sérieuses//contes pour enfants. Athéniens s’intéressent plus à la fin de l’histoire qu’à la grande histoire sur leur situation.
Vraie morale :danger la fiction : condamnation du goût des gens pour les histoires, la fiction au détriment d’un engagement responsable dans la vie réelle.
+ nécessité de la fiction; LF justifie son genre littéraire, la fable, car sans narration la morale est impossible. Narration réveille l’esprit pour mieux le préparer à recevoir la morale.
tracking img