Le pouvoir des fables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Fables . Jean La Fontaine
"Le Pouvoir des Fables.
Un ton serieux : echec
Personnage principal : un "orateur", "harangueur" => celui qui parle beaucoup et qui réprimende. Homme désigné par saprofession, majuscule à Orateur, comme à un nom propre. Apparait au début, au milieu et à la fin avant la moralité.
Parole : personnage lié à la parole et à la rhétorique ( art de parler) (v.5), commele montre le rythmé ternaire (v.9). (v14) le but de l'orateur est de toucher son auditoire par la voix. Variations de tons "fortement", "violentes", "tonner".Utilisation de la prosopopée (faire parler les morts). Tout est mis en oeuvre pour toucher le public mais n'atteind pas le destinataire.Les differentes raisons : un peuple "vain et leger", utilisation des métaphores pejoratives (v.11) "têtes frivoles" tête : siège de la pensée, "on ne l'ecoutait pas" (v.6). Le "on" montre lagénéralité (v.10). Le peuple ne prête pas attention à sonavertissement, habitude du peuple "etant fait à ses traits" (v.12) rejet du groupe verbal. La rhétorique devient vaine et usée, plus de surprise. La Fontaine montre le peu de poids de sa parole enmontrant ce qui interesse les Athéniens "combats d'enfants" (v.14) avec l'enjambement. L'opposition ouïe(parole) et vue"passifs devant les faits"
Situation d'echec (v.1 à v.15) Importance de la négation (v.6, 10,12,14) Orateur parlait de "salut commun" (v.4)=> desinteret du public car pas dans l'état d'esprit du peuple.sujet grave "danger" (v.2)s'oppose à un auditoire leger. Devant l'echec il y a changement de tactique (v.15) "il prit un autre tour".
Changement de stratégie
sujet mythologie 1 fable...
tracking img