Le pouvoir du symbole - le symbole du pouvoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FRANC - MACONNERIE :
Le Pouvoir du Symbole ; Le Symbole du Pouvoir.

VénM,
et vous tous mes SS et mes FF en vos grades et qualités

Depuis un certain temps déjà, j’avais ce titre en tête. Mais il ne s’agissait que d’un titre, accompagné toutefois d’un certain nombre d’idées qu’il fallait pour le moins compléter, ordonner et développer. Cependant, au-delà du titre, je me disais quej’entreprenais là un travail important et rigoureux. Une réflexion approfondie sur les symboles et le symbolisme ne peux selon moi faire l’économie d’une approche psychologique, voire psychanalytique et pour l’occasion, j’ai dû recourir aux fonds documentaires bien connus en la matière, mais aussi, de façon plus personnelle, aux cours que j’ai eu l’occasion de donner dans le cadre de mon activitéprofessionnelle passée et aussi à des travaux effectués dans le cadre de groupes de recherche auxquels j’ai eu l’honneur et le plaisir de participer.
Cette Planche s’adresse particulièrement aux jeunes Ap ainsi qu’à toutes celles et à tous ceux qui pourraient, d’une part se poser la question de la nécessité des symboles en Franc Maçonnerie et d’autre part s’interroger sur une soi-disantpuissance occulte que constituerait la Franc Maçonnerie, et les dérives que cela pourrait engendrer.
Je présenterai ce travail de la manière suivante :
I – Le Symbole, tentative de définition par ce qu’il est, mais surtout par ce qu’il n’est pas.
II – Les Fonctions du Symbole
III – Première conclusion
IV – Le Symbole du Pouvoir
* A l’intérieur du Temple
* A l’extérieur du Temple
V - Enconclusion

Les hommes ont toujours aimé s’entourer de symboles et gardent actuellement le même penchant. Soit que nous lisions, soit que nous circulions, nos yeux se portent constamment sur des symboles ; parfois nous n’y prêtons même plus attention, c’est le cas des signes utilisés pour l’écriture, c’est le cas de nombreuses images publicitaires sur des affiches, des devantures de magasins,et aussi sur des routes, enfin, partout ou presque.
Si les symboles connaissent aujourd’hui une faveur nouvelle, c’est que loin d’être vilipendée, l’imagination est aujourd’hui réhabilitée, reconnue en quelque sorte comme sœur jumelle de la raison, comme l’inspiratrice des découvertes et du progrès. Cette faveur est due en grande partie aux anticipations de la fiction que la science vérifie peuà peu, aux effets du règne actuel de l’image que les sociologues essaient de mesurer, aux interprétations modernes des mythes anciens et à la naissance de mythes modernes, et aussi, il faut le reconnaître, aux lucides explorations de la psychanalyse. Les symboles sont au centre, ils sont le cœur de cette vie imaginative. Ils révèlent les secrets de l’inconscient, conduisent aux ressorts les pluscachés de l’action, ouvrent l’esprit sur l’inconnu et l’infini.

I – Le symbole, tentative de définition par ce qu’il est, mais surtout par ce qu’il n’est pas.


A l’origine, le symbole (du grec « sumbolon ») est un objet coupé en deux, fragments de céramique, de bois ou de métal. Deux personnes en gardent chacune une partie, deux hôtes, le créancier et le débiteur, deux pèlerins, deuxêtres qui vont se séparer longtemps... En rapprochant les deux parties, ils reconnaîtront plus tard leurs liens d’hospitalité, leurs dettes, leur amitié. Les symboles étaient encore, dans la Grèce antique, des signes de reconnaissance, qui permettaient aux parents de retrouver leurs enfants laissés à la communauté. Par analogie, le mot s’est étendu aux jetons, qui accordaient le droit de touchersoldes, indemnités ou vivres, à tout signe de ralliement, aux présages et aux conventions. Le symbole sépare et met ensemble, il comporte les deux idées de séparation et de réunion; il évoque une communauté, qui a été divisée et qui peut se reformer. Tout symbole comporte une part de signe brisé; le sens du symbole se découvre dans ce qui est à la fois brisure et lien de ses termes séparés....
tracking img