le Pouvoir en management

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 88 (21791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Introduction
Dans notre culture, le pouvoir a une mauvaise réputation. On croit généralement qu’il entraîne la manipulation, la corruption et l’exploitation. Bien que cette réputation soit en grande partie justifiée, il n’en demeure pas moins que le pouvoir est une habilité indispensable à la survie et au fonctionnement des individus et des organisations.
L’individu recherche lepouvoir pour maximiser la satisfaction de ses besoins. S’il ne pouvait mobiliser son énergie et celle des autres, il serait incapable d’aller chercher dans son environnement ce qui lui est nécessaire pour survivre, s’estimer pleinement et se réaliser.
Dans les organisations humaines, lieux où les individus se réunissent et interagissent pour mieux satisfaire leurs besoins, le pouvoir est un élémentcrucial. Il détermine la nature et la qualité des échanges entre les personnes de même que l’efficacité de cette interaction. Le fait que le pouvoir ne soit pas réparti uniformément parmi les membres de l’organisation permet que certains intérêts en présence se voient accorder une priorité plus grande que les autres. Ceux qui fixent les objectifs de l’organisation utilisent ensuite leur influencepour coordonner et contrôler les activités des individus qui travaillent avec eux pour les atteindre.
Les dirigeants des entreprises ont d’autant plus besoin de pouvoir qu’ils sont tributaires des activités des exécutants pour réaliser leurs buts et satisfaire ainsi leurs intérêts personnels. Paradoxalement, « c’est essentiellement en raison de la dépendance inhérente à la fonction desdirigeants que la dynamique de leur pouvoir constitue une part importante de leur rôle »1.on ne saurait donc négliger l’importance du pouvoir dans le domaine de la gestion. Certains auteurs présentent même qu’aucun gestionnaire ne peut réussir s’il n’est motivé par le besoin d’exercer de l’influence sur d’autres personnes.
Le pouvoir est tout aussi nécessaire pour ceux qui y sont soumis, car l’absence depouvoir entraîne le chaos, le désordre. Le chaos est inacceptable parce qu’il engendre de l’insécurité et entrave les effets synergiques de la coordination des efforts. En outre, comme les gens ne sont pas prêts à sacrifier les bénéfices qu’ils retirent de l’efficacité et de la cohérence de leur organisation, ils s’accommodent assez facilement du pouvoir. De plus, beaucoup de personnes n’ont ni lacapacité ni la volonté d’assumer les responsabilités inhérentes à l’exercice du pouvoir.
En dépit de l’importance qu’on lui reconnaît depuis longtemps, le concept de pouvoir a été l’objet d’un nombre relativement restreint de recherches en psychologie sociale. Cette négligence provient d’une part de la connotation négative que revêt le pouvoir dans nos sociétés démocratiques. On a longtempsconsidérer la recherche et l’exercice du pouvoir comme suspect. C’est ainsi que le concept de pouvoir a été dilué en étant assimilé à des concepts plus acceptés tels le contrôle, l’autorité, l’influence et la puissance. D’autre part, l’étude des phénomènes d’influence pose des problèmes méthodologiques sérieux que les approches positives (basées sur l’observation systématique et la quantification)traditionnelles n’ont pu surmonter. Le pouvoir est un phénomène subtil et dynamique qui défie la quantification et nécessite une approche multidimensionnelle.
Depuis quelques années, de nombreux spécialistes de disciplines différentes ont manifesté un intérêt accru pour l’étude de pouvoir ; et même si les problèmes méthodologiques dont on vient de parler ne sont pas résolus, on dispose actuellementd’un certain nombre de données qui permettent de mieux cerner ce qu’est le pouvoir et quelles en sont les sources, les effets et la dynamique2.

Le Pouvoir :

Commençons par définir de façon simple et rapide ce qu'on entend généra­lement par le mot « pouvoir ». Le mot « pouvoir » en français signifie à la fois le nom « pouvoir » et le verbe « pouvoir » ou « être capable de ; avoir la...
tracking img