Le premier empire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1892 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PREMIER EMPIRE (1804-1815)

1. Napoléon Ier

Napoléon Ier est un des plus grands hommes que le monde ait connus. C'est une histoire merveilleuse que la sienne. Dix ans auparavant, il était inconnu de tous. Le voilà en 1804, empereur de Français, comme Charlemagne en l'an 800, il y a mille ans!

2. Le sacre de Napoléon (2 décembre 1804)

Comme le fut jadis Charlemagne, Napoléon voulutse faire sacrer empereur par le Pape. Cette magnifique cérémonie eut lieu à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804. Le Saint-Père était venu tout exprès de Rome pour couronner le nouvel empereur.

L'église était splendidement décorée. Elle était pleine d'une foule de généraux et de grands personnages en somptueux costumes. Napoléon portait un long manteau de velours brodé d'abeilles d'or.

Lafemme de Napoléon, Joséphine de Beauharnais, fut couronnée impératrice en même temps que son mari. 3. La cour de Napoléon

Comme le grand roi Louis XIV, Napoléon réunit autour de lui, au palais des Tuileries, une cour très brillante. Il nomma ses frères et ses parents princes français. Plus tard, après ses victoires, il leur donna des trônes en Europe. Il créa une nouvelle noblesse, la noblesseimpériale, comprenant des ducs, des comtes, des barons.

4. Gloire et prospérité de la France sous l'Empire

Napoléon fit de grandes choses pour la gloire et la prospérité de la France. Par ses étonnantes victoires, il la rendit, en Europe, plus puissante qu'elle ne fut jamais

A l'intérieur, il l'enrichit et l'embellit. Il développa le commerce et l'industrie. Il fit élever de beauxmonuments, comme l'Arc de Triomphe de l'Etoile, en l'honneur de sa glorieuse armée, comme la colonne Vendôme, faite avec des canons pris à l'ennemi et surmontée de la statue de l'Empereur.

5. Les guerres victorieuses de Napoléon

a) Causes - Malheureusement, Napoléon dut faire trop de guerres, par ambition sans doute, mais aussi au commencement, parce que tous les pays étaient inquiets de lagrandeur de la France. Dès qu'il fut devenu empereur, les grandes puissances, l'Angleterre, l'Autriche, la Prusse, la Russie, formèrent sans cesse contre lui des coalitions. Il les battit l'une après l'autre, sauf l'Angleterre.

b) Le camp de Boulogne (1804-1805) - Les Anglais n'avaient pas tardé à rompre la paix d'Amiens (1804). Napoléon résolut de les soumettre en allant les attaquer dans leurîle. Il réunit au camp de Boulogne une grande armée de 100 000 hommes et prépara 2000 bateaux pour leur faire traverser la mer. Mais cette expédition ne put avoir lieu, parce que les Anglais réussirent à former contre nous une coalition comprenant l'Autriche et la Russie.

c) Napoléon bat les Autrichiens et les Russes à Austerlitz (1805) - Napoléon courut alors en Allemagne avec sa grande armée. Ilcerna la première armée autrichienne à Ulm et la fit prisonnière. Puis, il entra à Vienne, et remporta une magnifique victoire sur les Autrichiens, réunis aux Russes, à Austerlitz (2 décembre 1805). L'Autriche signa la paix. d) Napoléon bat les Prussiens à Iéna (1806) - Le roi de Prusse nous déclara la guerre à son tour. Les Prussiens subirent à Iéna une grande défaite. Napoléon occupa tout leroyaume de Prusse et entra triomphalement à Berlin.

e) Napoléon bat les Russes à Friedland (1807) - Puis Napoléon alla chercher les Russes, alliés des Prussiens, au fond de l'Allemagne et les battit à Friedland. L'empereur de Russie signa la paix à Tilsitt et fit alliance avec Napoléon.

Ainsi, en trois ans, Napoléon n'avait remporté, sur le continent, que des victoires. Il paraissait bien lemaître de l'Europe.

f) Défaite navale de Trafalgar (1805) - Malheureusement, pendant ce temps, l'amiral anglais Nelson avait détruit notre flotte à Trafalgar, sur la côte d'Espagne. Sur mer, l'Angleterre restait la plus forte.

6. Les Fautes de Napoléon

Après la paix de Tilsitt, l'ambition de Napoléon ne connut plus de bornes. Ce fut alors qu'il commit ses principales fautes : le blocus...
tracking img