Le premier portrait de la princesse de clèves: commentaire rédigé

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves.

1er portrait de la Princesse. Lecture analytique (commentaire)

I. La construction du 1er portrait de la Princesse : comment est-elle présentée, quel est l’ordre de la description, qu’est-ce qui est dit d’elle, pourquoi, et en quoi peut-on dire qu’elle est le reflet d’une époque et d’un certainmonde ?
II. Le discours de Mme de Chartres : comment ses paroles sont-elles rapportées, quelle est la conception de l’éducation qui est révélée par ces paroles, et quel portrait de la mère se dessine derrière cette présentation ?
III. Le monde de la Cour royale : comment la Princesse est-elle accueillie, quel effet provoque-t-elle, et en quoi peut-on dire que la Cour est décrite à la fois commeune scène de théâtre et comme une arène ?

Introduction :
Phrase d’ouverture / présentation rapide du texte (mais lié à la suite de l’explication !!!) : titre, auteur, époque. Chef d’œuvre du roman de l’époque classique : langue riche et précise, et finesse d’analyse.
Situation : Il s’agit du début du roman ; mais le narrateur a déjà mis en place un tableau de la Cour comme lieu de raffinementmais également d’intrigues amoureuses, lieu aussi d’une grande violence, enfin lieu où chacun épie tout le monde et où la sphère intime et la sphère publique sont quasi superposées. C’est dans ce « monde » que Melle de Clèves est introduite par sa mère qui veut lui faire faire un grand mariage digne de son rang.
Pbq : Ce texte constitue un premier portrait de la Princesse qui contient en germetous les enjeux du roman de l’intrigue de Cour et de lutte pour la sauvegarde de sa vertu.
Annonce du Plan : (I) Cet extrait est le 1er portrait du persg éponyme, moment attendu dans le roman ; (II) mais un second portrait lui est enchâssé, celui de Mme de Chartres, ce qui signale l’importance que revêtira la mère sur sa fille ; (III) car la Cour est en effet présentée comme dangereuse, où laPrincesse de Clèves devient soudainement le centre de tous les regards. et seule l’éducation sévère à la vertu qu’elle a reçue permet à la Princesse de Clèves de ne pas perdre son honneur.

I. La mécanique du portrait classique.

1. Portrait d’ensemble.

Cet extrait est la description d’une personne qui n’est pas nommée, sauf quelques lignes avant la fin : c’est le topos littéraire que toutlecteur attend : l’arrivée du personnage éponyme (qui donne son nom à l’œuvre) ; 2nde raison possible de cette ellipse : l’évidence de la beauté rend inutile de nommer d’abord le personnage ; mais l’ellipse nous rappelle aussi que l’individu à cette époque encore, et dans cette société n’existe pas individuellement mais par sa « race », sa « gens », son « sang », sa généalogie.

On a ici unedouble présentation, dès la 1ère phrase : « beauté » et perfection. Répét° du nom « beauté » ; des hyperboles : « parfaite », « tout le monde », appuyées par l’intensif « si ».
Mais ce n’est qu’une qualification d’ensemble, on n’a pas encore de vraie « description ».
Plusieurs étapes suivent : le nom « maison » désigne la famille ; le personnage est une « héritière ». Elle est de la même famillequ’un persg qui a déjà été présenté au lecteur : le Vidame de Chartres (p.15 ; haute noblesse, persg prestigieux, commandant des troupes de l’évêque), qui constitue une sorte d’argument d’autorité.
La présentation passe ensuite à l’ « éducation » du personnage. C’est ce qui fait qu’elle constitue un excellent « parti », que sa mère peut aspirer à lui faire faire un grd mariage. Ce n’est pasd’abord sa beauté qui en fait un bon parti ; ce n’est qu’un prestige supplémentaire. Toutefois, il ne faut pas oublier que la beauté, la finesse des traits est le reflet, à cette époque, de la finesse d’esprit et donc forcément (à cette époque !) de l’éducation et DONC de la « naissance » (cf voca de l’époque : gueux, vilain ; immonde / monde). Le visage est le miroir de l’âme :
Il constitue le...
tracking img