Le prince machiavel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1722 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MACHIAVEL «  le prince »
Chapitre XVII « Des cruautés et de la clémence, et s'il vaut mieux être aimé que craint »,
Des éléments pour une lecture analytique ….
Introduction :
Parallèlement au renouveau de la poésie, la littérature prosaïque du XVIe siècle, dont les auteurs sont aussi des humanistes, est caractérisée par un renouvellement de la pensée en relation avec un contexte politique,social et culturel marqué par des changements importants. L’image et le rôle du prince, les questions religieuses, la représentation de l’homme et du monde sont au cœur d’interrogations nombreuses et souvent douloureuses. Cette littérature est le reflet de contradictions, d’enthousiasme et d’inquiétudes.
Dans son essai « Le Prince »1513, dédié à Laurent de Médicis, Machiavel élabore un traitéd’’action politique et développe une thèse qui fonde le réalisme politique. Il donne une définition du pouvoir basé sur une posture tyrannique. Il offre à son lecteur une vision universellement valable des mécanismes du pouvoir, son propos dépasse le cadre italien. Dans cet extrait du chapitre XVII, l’auteur développe une démonstration implacable d’un modèle politique basé sur la crainte,modèle qui s’inscrit dans le contexte historique de l’époque.
Problématique : Quelle définition du machiavélisme peut-on donner à partir de ce texte ?
Lecture du texte
I. Une thèse fortement argumentée et basée sur un système d’oppositions : « il est plus sûr d’être craint que d’être aimé ».
a) L’argumentation
Machiavel se pose la question de savoir s’il est préférable pour ungouvernant d’être craint ou d’être aimé par ceux qui l’entourent. Sa thèse affirmée à la ligne 5 : il est plus sûr d’être craint que d’être aimé, est développée et défendue dans les paragraphes suivants, à l’aide d’exemples et d’arguments précis. Machiavel a pour ambition d’offrir à son lecteur une vision universellement valable des mécanismes du pouvoir. Pour cela, il use de procédés grammaticaux quirenforcent l’aspect rigoureux et implacable de sa démonstration :
- le présent de vérité générale ou (gnomique) est employé dans tout l’extrait. Les connecteurs logiques architecturent fortement le discours : mais (l.3), en effet ( l.5), car ( l.12-36), cependant ( l.21) ; l’emploi de la modalité impérative(verbe devoir (l..21 et 35) ; l’usage du vous (l.7-8) est à la fois un appel à Laurent deMédicis, le dédicataire, et au lecteur ; des verbes et des expressions modalisant le propos, (il est très difficile, l.3-4) ;
- de procédés lexicaux : lexique affectif (par ex. dépréciatif : ingrats, inconstants, dissimulés, tremblants (l.6) et avides de gain , la caractérisation de la nature humaine négative (perversité humaine, l.18) est renforcée par le procédé d’accumulations L’énonciationest dominée par la présence de l’auteur et du présent de vérité générale opposée à un on , interlocuteur indéfini et à un présent du conditionnel serait renforçant l’irréalité de l’affirmation d’une thèse contraire…
b) Un système d’oppositions
Dans le second paragraphe L 3-20 Machiavel met en opposition plusieurs notions :
-l’amour et la crainte (L3-5) : on peut attacher ses sujets grâce au bienqu’on leur fait (amitiés, achetées par des largesses, l. 12 -13) mais la crainte qu’on provoque est un motif d’attachement plus puissant (cette peur ne s’évanouit jamais, l. 19-20) ;
- la bonté et la sévérité du gouvernant : si le prince se montre généreux (tant que vous leur faites du bien l.7-8) ; dans cette confiance l.11), il doit redouter les trahisons ; mais s’il se montre sévère (celuiqui se fait craindre, l.7) ; menace du châtiment, L.19), il obligera à la fidélité par la peur ;
- l’égoïsme et le dévouement des sujets : les sujets d’un prince sont naturellement ingrats, inconstants, dissimulés (l.6).L’intérêt personnel (l.18-19) domine chez tous les hommes : c’est pourquoi il importe de renforcer la fidélité (ils vous offrent leur sang, leurs biens, leur vie, leurs enfants,...
tracking img