Le printemps arabe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1417 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Si on a choisit de parler de « Printemps Arabes » plutôt que « Révolutions Arabes » c’est parce que le terme révolution ne peut pas être employé sur le court terme. Si on prend le cas de la France on remarque que la Révolution Française de 1789 s’est déroulé pendant une dizaine d’année donc il est maladroit d’utiliser ce terme pour parler des événements qui se sont passés en Hiver dernier dans lemonde arabe. On ne pourra utiliser ce mot que sur un point de vue de long terme. « les Printemps Arabe » est une belle métaphore qui parle donc d’un bourgeonnement prématuré en pleine hiver, un nouvelle espoir d’avenir qui commence. Le monde arabe se dirige vers la démocratie mais cette démocratie se fait sur un combat de long terme.
Il y a plusieurs facteurs qui permettent d’expliquer larévolution. Tout d’abord, les révolutions n’ont pas éclatées du jour au lendemain car le terrain était déjà préparé à l’avance avec des contestations politiques et sociales d’un régime immobile comme fut le cas de la Tunisie avec le régime de Ben Ali . Toutes les conditions étaient réunies pour qu’un changement éclate d’un jour ou l’autre. L’étincelle qui a mis le feu aux poudres et l’immolation demohammed Bouazizi qui représente le symbole de l’échec de Ben Ali. La Tunisie est le premier pays où a éclaté la révolution car c’est le pays qui était en situation la plus favorable. La Tunisie est un pays où le développement semble satisfaisant avec une augmentation du niveau de vie. Un pays en émergence avec une amélioration de l’éducation sans oublier les changements des rapports entre leshommes et les femmes qui ont évolué. Le régime de Ben Ali devient de plus en plus rigide. Le peuple ne pouvait plus supporter la corruption de l’économie qui freine les investissements et le manque d’institutions légitimes pour la contrôler. Les richesses crées sont donc mal redistribuées avec une ascenseur des institutions en panne, un état providence fantôme, et des places délimitées par lui. Lesréseaux sociaux on aussi eu une grande importance avec une importante mobilisation de l’information et une utilisation de masse. On peut prendre en compte que l’armée n’est pas intervenue et que Ben ne pouvait que compter sur sa police.
Deux pays n’ont pas connu l’impulsion de la révolution comme l’Algérie qui est traumatisé pas les guerres civiles encore fraîches et ne veulent pas revivre sesmoments. Néanmoins, la jeunesse conteste le régime non providentiel de l’état. Et Le Maroc dont Mohammed IV dirige réussit à ne pas trop faire contester son pouvoir en accordant un peu plus de liberté, il dynamise l’économie de son pays et cherche le bien être du peuple. IL est donc très présent sur le terrain.
On peut aussi observer le cas de l’Égypte qui se trouvait dans la même situation que laTunisie avec un niveau d’éducation qui augmente et des blocages de la société qui conduisent à une instabilité. Le régime est aussi renversé par le mécontentement de la population. Les pays occidentaux connaissaient la menace de la liberté par ces régimes mais les ont quand même soutenues. Les dynasties sont biens vues pour pouvoir lutter contre les mouvements islamistes. Mais ces régimes sontinstables du fait qu’ils ne sont pas légitimes, ils sont principalement alimentés par la force de dissuasion. Il y a tôt ou tard un accès à l’évolution même avec un contrôle étroit de la population. Les « Printemps » selon les pays est différentes car elle s’explique par leur histoire nationale. En Égypte le pouvoir de Hosni Moubarak est renversé rapidement grâce à la pression populaire et le soutiencomplet de l’armée qui n’est pas sous la tutelle de Moubarak. Mais le fait que l’armée puisse avoir un pouvoir séparé gouvernement peut inquiéter dans les fondements de la démocratie égyptienne.
Pour la Lybie, le problème semble encore plus compliqué du fait que le pays se trouve sous la menace des force de Kadhafi et qu’il y a un problème de responsabilité pour protéger la population. L’ex...
tracking img