Le printemps, de botticelli

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Biographie de Sandro Botticelli.

C'est en 1445, sous Laurent de Médicis le Vieux, dit le Magnifique, que naquit à Florence un certain Sandro Di Mariano Filipepi dit Botticelli. Ce surnom vient de « botticello » qui signifie « petit taureau ». Fils de Mariano Flilipepi, il grandit dans une famille modeste. Ses parents ont alors respectivement cinquante ans pour son père et quarante pour samère ce qui, selon les dires des médecins de l'époque, expliquerait sa constitution fragile. Il est alors le quatrième garçon de la famille, ayant pour frères Giovanni (qui deviendra courtier de banque à Florence), Antonio (orfèvre) et Simon (au service de la famille florentine des Rucellai dans le commerce du drap avec l'Espagne).
Sa constitution fragile ne l'empêcha néanmoins pas de grandir etd'apprendre avec une facilité marquée ce qu'on lui enseigna. Face au comportement parfois étrange de son fils qui semblait ne pas se contenter de savoir lire et écrire, son père le confia à un orfèvre fort compétent. Il faut souligner qu'à cette époque les orfèvres étaient alors très proches des peintres, domaine qui attira aussitôt la curiosité de Sandro Botticelli. Il s'en ouvrit à son père qui,cédant à la volonté de son fils, l'inscrivit auprès du frère Filippo del Carmine, grand maître de ce temps.
Botticcelli commença ainsi par imiter ce maître qui lui voua par ailleurs une grande affection, en atteignant rapidement un degré d'excellence. Il perfectionnera par la suite son savoir chez Verrocchio dont il subira également l'influence.
En 1468, le Tribunal de Florence lui passa lacommande d'une peinture représentant la "Force" pour l'installer au dessus des sièges des juges, aux côtés d'autres peintures représentant les vertus, commandées à Verrocchio et à Pollaiuolo. Cette peinture lui valut une reconnaissance et dès lors une certaine réputation, qui lui permit de vivre plus aisément en répondant aux commandes des ecclésiastiques ou de familles florentines en peignant desmadones, telle la "Vierge à l'enfant avec les six Saints" en 1470, ou son célèbre " Saint Sébastien" qu'il peint en 1474 sur un pilier de l'Eglise Santa Maria Maggiore.
Dans toutes ses réalisations, Sandro Botticelli fera en sorte de dépasser tous ses prédécesseurs, dénotant rapidement une grande maturité. Cette recherche de la perfection le mena toutefois non loin de la folie.
Par la suite ils'adonna alors à la réalisation de fort nombreux tableaux, que ce soit pour la maison de Laurent de Médicis le Vieux, pour diverses églises florentines ou encore de grandes familles.
Il peignit entre autres « l'Adoration des Mages », œuvre magnifique qui le rendit extrêmement célèbre.
A tel point que le pape Sixte IV, ayant terminé la construction de la chapelle Sixtine, pria Sandro Botticelli de secharger de la décoration de celle-ci. Il y peignit de sa main la Tentation du Christ par le diable, Moïse tuant l'Égyptien et recevant à boire des filles de Jethro le Madianite, et le Feu tombant du ciel pendant le sacrifice des fils d'Aaron, ainsi que dans les niches en surplomb, plusieurs portraits de papes canonisés.
Ayant acquis une grande réputation parmi les nombreux concurrents qui ytravaillèrent, venus de Florence ou d'autres cités, Botticelli fut généreusement payé, mais fidèle à ses habitudes, il dépensa rapidement tout son bien à Rome.
Revenant à Florence, il se mit à rédiger un ouvrage sur Dante, négligeant ses travaux, persistant en outre d'être membre d'une secte de Savonarole, ce qui le conduisit à un état de pauvreté duquel il aurait eu du mal à se remettre si Laurent deMédicis le Vieux, pour lequel il avait abondamment travaillé, ne l'avait soutenu.
Devenu âgé et inutile, incapable de se tenir droit et marchant à l'aide de deux cannes, il mourut malade et décrépit dans sa soixante-dix-huitième année; il fut enterré en l'église Ognissanti de Florence en l'an 1515. Notons encore en passant que son élève le plus connu fut Filippino Lippi, le fils de son propre...
tracking img