Le probleme du temps dans l'egypte ancienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1634 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1-Fractionnement du temps



Photographie d’un calendrier Egyptien

Le calendrier égyptien, appelé calendrier nilothique, était axé sur les crues du Nil. Au début de leur histoire, les Egyptiens établirent un système basé sur les phases de la Lune. Ce calendrier lunaire comportait un cycle de 309 lunaisons définissant 25 années. Seizes années avaient douze mois et neuf années comportenttreize mois (29,55 x 309 = 25 x 365,25).
Comme ce calendrier comportaient trop d’irrégularités, à partir du IIIème millénaire, il adoptèrent un calendrier solaire. Ce calendrier solaire devint donc le calendrier civil et les Egyptiens conservent en parallèle le calendrier lunaire pour les fêtes religieuses.

Nous allons étudier le calendrier solaire qui était le calendrier civil à la période àlaquelle nous nous intéressons.
Les Égyptiens définissaient l'année comme « le temps nécessaire pour une récolte » et le hiéroglyphe qui la désigne est une jeune pousse avec un bourgeon.
L'année égyptienne était divisée en trois saisons fixé par rapport aux fluctuations annuelles du Nil et avait comme but premier la régulation des travaux agricoles au cours de l'année.
- AKHET, du 19 juilletau 15 novembre, était la période des inondations
-PERET du 16 novembre au 15 mars, celle de l’émergeance des terres, la décrue du Nil et la germination
-CHEMOU du 16 mars au 13 juillet, se traduisant par « la chaleur » était la saison des récoltes

Le lever héliaque de Sirius c’est-à-dire la période de l’année où l’étoile se lève dans le ciel au même endroit que le soleil marque le début del’année civile. C’est un repère indispensable au paysan égyptien.

L'année de la création de ce calendrier, le premier jour de la saison Akhet correspondait approximativement au début de l’inondation. Pour les Égyptiens, la montée des eaux était un événement majeur pour plusieurs raisons : d’une part, elle mettait fin à la saison sèche, et d’autre part, la qualité des récoltes était à son dépend.Une crue trop faible pouvait entraîner une famine alors qu'une crue trop forte pouvait causer des inondations dévastatrices.

L’année égyptienne était divisée en 12 mois et chaque saison comprenait quatre mois :
THOT du 19 juillet au 17 août.
PAOPHI du 18 août au 16 septembre.
ATHYR du 17 septembre au 16 octobre.
CHOIAK du 17 octobre au 15 novembre.
TYBI du 16 novembre au 15 décembre.MECHIR du 16 décembre au 14 janvier.
PAMENOTH du 15 janvier au 13 février.
PHARMOUTI du 14 février au 15 mars.
PAKHONS du 16 mars au 14 avril.
PAYNI du 15 avril au 14 mai.
EPIPHI du 15 mai au 13 juin.
MESORE du 14 juin au 13 juillet.

Chaque mois était découpé en trois périodes de dix jours, les décades.
Dans les textes astronomiques, les égyptiens divisent le ciel nocturne en 30 décans,suivant le lever de constellations à certaines heures de la nuit. Chaque décan représentait une décade dans le calendrier.
Chacun des dix jours de la semaine était représenté par un esprit protecteur.

Les cinq jours pour faire correspondre l’année civile à l’année solaire et faire un cycle solaire complet étaient appelés jours additionnels ou épagomènes. Ils étaient ajoutés à la fin du calendrier,entre le dernier jour de la saison Shemou et le premier jour de la saison Akhet. Du 14 au 18 juillets, ils étaient considérés comme jours néfastes et anniversaires de différents dieux :
14 juillet : Naissance d'Osiris.
15 juillet : Naissance d'Horus.
16 juillet : Naissance de Seth.
17 juillet : Naissance d'Isis.
18 juillet : Naissance de Nephtys.
Les égyptiens craignaient qu’il n’y ai pas denouvelle année ou de nouvelle crue du Nil et appréhendaient alors la famine.

Mais ce ne sera pas suffisant car une année solaire contient 365,25 jours et celle sur calendrier civil 365.
L’absence d’années bissextiles provoquaient des décalage ; elles apparaîtront seulement à l’époque romaine sous Ptolémées(305 av JC) alors qu’elles étaient déjà introduites à Babylone.
En effet, ce...
tracking img