Le proche-orient : entre destruction et reconstruction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4649 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PROCHE-ORIENT : ENTRE DESTRUCTION ET RECONSTRUCTION

Introduction

La guerre menée à Gaza par l’armée israélienne à partir du 27 décembre 2008 et la possibilité d’un terme à l’occupation américaine en Irak sont symptomatiques des événements qui agitent le Proche-Orient depuis plus d’un demi-siècle. D’un côté, une lente mais persistante destruction de la Palestine ; de l’autre, lareconstruction d’un pays ravagé par 30 années de guerres.
Le Proche-Orient est articulé autour de ces deux termes opposés : destruction et reconstruction. D’un côté, les ravages des guerres, les massacres fratricides et la décomposition de certains Etats ; de l’autre, de jeunes Etats qui émergent, des ressources pétrolières exceptionnelles et l’espoir d’une paix sans cesse renouvelé. L’unité duProche-Orient n’est qu’un mythe. Cet espace est avant tout une notion géographique. Les recompositions territoriales suscitées par les intérêts économiques des uns et les velléités hégémoniques des autres risquent à tout moment de se fissurer.
Dans l’optique de comprendre ces dynamiques, nous verrons dans une première partie les différents éléments qui remettent en cause l’apparente unité de Proche-Orient.Une deuxième partie s’attachera à étudier les nouveaux liens et les regroupements régionaux. Enfin, une troisième partie mettra en évidence les nouvelles menaces pour le Proche-Orient.

1. La remise en cause de l’unité du Proche-Orient

Plusieurs facteurs expliquent la permanence des oppositions. La fragmentation politique et les tensions intercommunautaires, qui caractérisent aujourd’hui larégion, résultent pour l’essentiel des affrontements de puissances impérialistes occidentales de la fin du XIXe à la première moitié du XXe siècle.

11. Le poids de l’Histoire

Le Proche-Orient a connu une succession de découpages territoriaux depuis sa conquête par les Ottomans. Les recompositions territoriales et la réalisation des projets sionistes en Palestine à la fin de la Seconde Guerremondiale ont accru les litiges frontaliers.

Depuis les conquêtes du XVIe siècle, l’ensemble du monde arabe est passé sous contrôle de l’Empire ottoman (carte 1). Dans la seconde moitié du XIXe siècle, des réformes administratives ont été mises en œuvre par les autorités musulmanes. Les découpages territoriaux en petites unités administratives ont eu pour but de resserrer l’autorité ottomanesur la région du Proche-Orient.
A la fin de la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman est démantelé par le traité de Sèvres. La Société des Nations (S.D.N.) accorde des mandats à la France et au Royaume-Uni pour administrer les anciennes provinces ottomanes. Entre 1920 et 1922, la France s’installe au Liban et en Syrie, tandis que le Royaume-Uni occupe la Palestine, la Transjordanie et l’Irak.Une clause spéciale dans chacun des mandats souligne que les peuples pourront accéder rapidement à l’indépendance. En 1923, le traité de Lausanne permet à la Turquie de conserver l’Asie mineure, Istanbul et la Thrace orientale. La carte géopolitique du Proche-Orient contemporain se dessine progressivement.
Les indépendances surviennent à l’issue de la Seconde Guerre mondiale : Liban et Syrie(entre 1943 et 1946), Jordanie (1946), Israël (1948), Koweït (1961), Yémen du Sud (1967#), Oman (1970), Bahreïn, Qatar et Emirats Arabes Unis (1971). Le plan de partage de la Palestine est approuvé le 29 novembre 1947. Il prévoit la création d’un Etat arabe, d’un Etat juif et la mise sous tutelle internationale de la ville de Jérusalem.

12. Les divergences politiques

Les jeunes Etats-nationsconnaissent un certain nombre de difficultés. Les indépendances vont se confronter aux logiques communautaires traditionnelles. En outre, dans le contexte de la Guerre froide, l’orientation politique de chaque Etat et le tracé des frontières ont souvent été un motif de désaccord.

La communauté religieuse constitue le groupe de référence essentiel, l’Oumma. Jusqu’au milieu du XXe siècle, chaque...
tracking img