Le produit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
vouloir et un pouvoir d’achat. Pour choisir entre différents produits susceptibles de satisfaire le même besoin, le consommateur définit une valeur qu’il compare au coût de chaque produit en vue de maximiser sa satisfaction. • • Produit : toute entité susceptible de satisfaire un besoin ou un désir : objet, service, idée. Echange : acte qui consiste à obtenir quelque chose de quelqu’un encontrepartie d’autre chose. Si l’accord intervient entre différentes parties qui échangent, il y a transaction. Lorsque les accords entre les parties se prolongent pour constituer un partenariat durable, on peut parler de relations.≡ passage du marketing transactionnel ou marketing relationnel. Marché : constitué par l’ensemble des clients capables et désireux de procéder à un échange, leur permettantde satisfaire un besoin ou un désir. La taille du marché dépend du nombre de personnes qui : - éprouvent un désir à l’égard d’un produit, - ont les ressources suffisantes pour l’acquérir - ont la volonté d’échanger ces ressources contre le produit. Marketing : marketing et marché sont deux notions indissociables : le marketing s’intéresse à des marchés, définis par des possibilités d’échange en vuede satisfaire des besoins et des désirs.



-

6

4 – La démarche marketing
Analyser l’information de l’entreprise

INFORMATION
Analyse externe Analyse interne

Fixer des objectifs généraux

REFLEXION
Définir une stratégie produit/marché pour atteindre ces objectifs

Définir des actions en terme de :

ACTION
Moyens Calendrier

Feed Back

CONTROLE

Contrôler

5 –Les champs d’application du marketing
Le marketing a élargi son champs d’application pour toutes sortes d’organismes, à but lucratif ou non, dans les pays industriels comme dans ceux du tiers monde. 51 – Marketing du secteur commercial Le marketing s’est d’abord implanté dans le secteur de la grande consommation, dans des firmes comme Procter et Gamble, Coca-Cola, Danone, L’oréal, avant des’étendre au secteur des biens durables (Renault, Peugeot, Thomson…), puis à celui des biens industriels (IBM, Strafor, Rank Xerox…) où la clientèle potentielle est réduite, professionnelle et semble rationnelle. Les entreprises de services n’y sont venues que plus tard en tenant compte des 7

particularités des services (immatériels, périssables, non uniformes) et en mettant en place des techniquesspécifiques (ex : yield management). 52 – Marketing des secteurs à but non lucratif De plus en plus d’institutions (écoles, groupes confessionnels, associations, hôpitaux, musées, centres culturels…) mais aussi des partis politiques, des syndicats, utilisent des techniques marketing pour connaître les attitudes et perceptions de leurs « clients » et mettre en place les meilleurs stratégies de réponse.53 – Marketing dans le secteur international Les entreprises se sont mondialisées, pour réussir sur les différents marchés, les entreprises doivent en connaître les spécificités et celles de leurs consommateurs et faire le choix entre un marketing global (s’appuyant sur une homogénéité des habitudes de consommation) et un marketing plus différencié (s’appuyant sur des particularismes locaux).

6– Les limites du marketing
61 – Les critiques consuméristes On peut reprocher au marketing de ne pas être aussi efficace que le prétendent ses thuriféraires, même s’il doit se fonder sur l’intérêt des consommateurs. Plusieurs domaines de l’action commerciale présentent des aspects négatifs : • le produit : - l’innovation n’est souvent qu’apparente, - la durée de vie est volontairement raccourcie -certains produits sont dangereux ou polluants… • le prix : joue souvent sur la naïveté du public en laissant croire qu’un prix élevé va de pair avec la qualité • la publicité : - coûteuse, elle augmente les prix des produits, - persuasion non apparente - envahi la vie privée et exerce un pouvoir sur les personnes les plus fragiles (enfants, personnes âgées…) - idéologie du trompe l’œil et...
tracking img