Le profit chez david ricardo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5116 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« L’accroissement des fonds, qui
fait hausser les salaires, tend à faire baisser
les profits. Quand les fonds d’un grand
nombre de riches marchands se dirigent
vers le même commerce, leur concurrence
mutuelle tend naturellement à faire baisser
leurs profits ; et quand un tel accroissement
de fonds se produit dans tous les différents
commerces poursuivis dans la même
société, la mêmeconcurrence produira dans
tous le même effet. »
Adam Smith (1776 : 103)
CHAPITRE 2
LA RÉPARTITION DU REVENU
Quand Smith définit le prix naturel comme la somme des salaires, des profits et
des rentes qu’il faut payer pour produire une marchandise et l’apporter sur le marché,
on a le sentiment qu’il propose une théorie additive des prix. Il n’en est pas ainsi car les
revenus monétaires desfacteurs de production dépendent, eux-mêmes, des prix. Il faut
déterminer, simultanément, les prix et les revenus. La thèse de Smith est que la
répartition du produit dépend principalement de deux éléments : la richesse du pays et
le rythme d’accumulation du capital. Tout accroissement de la richesse augmente la
rente de la terre. Une accumulation rapide du capital diminue le taux de profit etaugmente le taux des salaires.
Dans l’analyse de Smith, la division du travail en augmentant la productivité du
travail peut compenser les effets de la rareté des ressources naturelles qui, au contraire,
freine le développement. Si le second facteur prédomine en fin de compte, l’économie
tend vers un état stationnaire. Les salaires du travail et les profits du capital y seraient
très bas. Dansun pays où la population atteindrait la limite que le capital peut employer
et le sol nourrir, la concurrence réduirait les salaires à un niveau tout juste suffisant pour
maintenir le nombre de travailleurs. Dans économie où chaque branche de l’industrie
disposerait de fonds suffisants, la concurrence serait partout sévère et le profit ordinaire
tomberait aussi bas qu’il est possible. C’estl’idée que développeront Ricardo, Malthus
et John Stuart Mill. À l’état stationnaire, le taux de salaire est réduit à son niveau de
subsistance et le taux de profit est si faible que l’épargne nette est nulle. Cependant,
l’argumentation est différente. Smith explique le faible niveau des salaires et des profits
par la concurrence entre les travailleurs d’un côté, entre les capitaux de l’autre.Ricardo,
au contraire, explique la baisse parallèle du pouvoir d’achat des salaires et du taux de
profit par l’existence de rendements décroissants. Quand le capital s’accumule, la
productivité du capital et du travail diminuent et cette baisse explique la diminution des
salaires réels et des profits. Le taux de rente augmente.
Mais, Smith avance une autre idée. Quand l’accumulation du capitals’accélère,
le taux de salaire s’accroît et le taux de profit diminue. Cette proposition qui sera
défendue par Malthus, sera vivement critiquée par Ricardo. Smith s’appuie pour
l’établir sur des données empiriques. Dans les pays alors les plus riches, l’Angleterre et
les Pays-Bas, la croissance est rapide ; les salaires sont élevés alors que le taux de profit
2
est faible. Le problème pour Smithest d’expliquer comment, en dépit de la rareté des
ressources naturelles, il peut en être ainsi.
1. Les salaires
Smith considère le produit du travail comme sa récompense naturelle. Il
s’inscrit, dans cette longue tradition philosophique, qui fait du travail le seul fondement
moralement acceptable du droit de propriété. C’est sur cette idée que s’appuieront les
socialistes pour défendre ledroit des travailleurs au produit intégral de leur travail.
Dans l’état initial des sociétés, qui précède l’appropriation de la terre et l’accumulation
du capital, la totalité du produit appartient au travailleur. Si cet état avait perduré, les
salaires auraient augmenté avec l’amélioration du pouvoir productif du travail et toute
chose serait devenue progressivement moins coûteuse....
tracking img