Le protectionnisme et la croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le protectionnisme peut-il être favorable à la croissance ?

Introduction
Depuis une vingtaine d’année le libre-échangisme s’est pleinement imposé, cependant on note que le protectionnisme effectue un retour dans les discours des pays du Nord face à la concurrence de plus en plus forte des pays émergents, de plus, la tentation protectionniste revient à chaque période de crise économique.
Leprotectionnisme est une politique économique fondée sur l’application de mesures visant à favoriser les activités économiques nationales au détriment de la concurrence étrangère (à l’aide d’instruments tels que les droits de douane, les quotas, les subventions ou les restrictions volontaires d’exportation…).
Dans la théorie économique classique, on trouve habituellement l’idée que le libre-échangeest favorable à la croissance économique, entendue comme l’augmentation soutenue et durable de la production de biens et services d’un pays (on retient comme indicateur de la croissance, l’évolution PIB). Ainsi, on comprend que si le libre échange est favorable à la croissance alors le protectionnisme lui est néfaste.
C’est pourquoi des institutions internationales ont été créées pour luttercontre le protectionnisme. Le GATT (traité international sur le commerce extérieur en 1947) se propose de démanteler progressivement les obstacles au libre échange. L’OMC, née le 1er janvier 1995 d’une réforme du GATT a pour objectif essentiel d’assurer la libéralisation du commerce international afin de favoriser la croissance économique. On observe qu’entre 1947 et 1994, le niveau moyen de droitsde douane est passé de 40% à 8% ; cette baisse des protections s’accompagne dans la même période d’une multiplication par 5 du PIB réel mondial.
Cependant la politique de l’OMC connaît des critiques virulentes et des doutes apparaissent sur la réalité du lien entre l’ouverture internationale et la croissance.
On est amené à se poser la question suivante : Le protectionnisme peut-il être favorableà la croissance ? Quel est l’impact du protectionnisme sur la production mondiale ? S’il est globalement entendu que le protectionnisme est néfaste, on observe qu’il n’a pas disparu. Quelles en sont ses motivations ? Pourquoi n’a-t-il pas disparu ?

I/Les motivations du protectionnisme, liées à la croissance ?
A/ Un protectionnisme favorable à la croissance
_1/le protectionnisme éducateur F.LIST (1840 : Système national d’économie politique)
Dans la théorie du commerce international, dans la logique ricardienne, le gain du libre-échange provient des avantages comparatifs. Ceux-ci ne sont pas figés et évoluent. Ainsi, la mise en place d’un protectionnisme temporaire peut-être nécessaire pour lancer une nouvelle spécialisation et neutraliser temporairement la concurrenceétrangère. List défend l’usage des droits de douane en Allemagne pour développer l’industrie nationale face à la concurrence anglaise au 19ème siècle. Protéger dans une première phase un secteur d’activité de la concurrence étrangère afin qu’il devienne compétitif (exploiter les économies d’echelle (lié à la taille de l’industrie) et les économies d’apprentissage (lié au temps)) puis dans une seconde phasel’état retire ses protections et ouvre le secteur en question au libre échange.
(Krugman met tout de même en garde contre les industries « pseudo-naissantes » et la mise en place de protection dans des secteurs, des industries, qui ne se développeront jamais.)
_2/outil de relance de l’activité intérieure ? (peut expliquer les replis protectionnistes en période de crise) dans le contexte actuelle :au-delà du protectionnisme : privilégier la coopération.
Dans une perspective keynésienne, le protectionnisme améliore l’efficacité d’une politique de relance (en limitant les importations et en favorisant une substitution d’importation). Keynes dans un article de 1931, explique que cela permet de stimuler l’activité intérieure et de préserver l’emploi. De plus dans le cas d’un tarif...
tracking img