Le quiproquos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Quiproquo

Dans le théâtre français, il existe plusieurs genres littéraires. Il y a la Farce, la Tragédie et la Comédie. Un autre genre est la Comedia d’ell arte, est répartie en trois branches: le Lazzis, la Bouffonnerie et le quiproquo. Nous allons nous attarder sur ce dernier. Tout d’abord le quiproquo est, selon le dictionnaire, une méprise qui fait que l’on prend une personne ouune chose pour une autre. La situation qui en résulte est le mal entendu. Ce thème provoque l’hilarité du publique car il réalise que les personnes ne parlent pas de la même chose et pourtant les personnages sont sûr de se comprendre. Il peut avoir plusieurs types de quiproquo, ceux par rapport à une personne, une chose ou encore par rapport à un sujet et le quiproquo peut avoir lieu avec lepatron et son serviteur, deux inconnus, deux amis… Molière entant qu’écrivain utilisait le quiproquo dans plusieurs de ses pièces de théâtre. Nous retrouvons notamment ce thème tout au long de son livre «L’école des Femmes». Dans notre analyse, nous parlerons de trois grands quiproquos. Celui entre Arnolphe et Horace, puis celui entre Agnès et Arnolphe et terminerons avec le quiproquo entre Agnès etHorace.

Premièrement nous allons aborder le quiproquo entre Arnolphe et Horace, celui qui est le plus présent de toute l’histoire. D’ailleurs toute l’intrigue de l’histoire est basée sur ce quiproquo. Dans ce mal entendu, Horace fait d’Arnolphe son confident à propos de ses conquêtes amoureuses, sans vraiment savoir à qui il parle. « Il m’est venu conter cette affaire à moi-même ! Bien quemon autre nom le tienne dans l’erreur.»(p.44) Cette citation appuie le fait qu’Horace ne sache pas qui Arnolphe est réellement et ce dernier se sert de cet avantage pour contrecarrer les plans de séduction du jeune homme. Arnolphe ayant changé de nom mène Horace dans la confusion par rapport à sa véritable identité. Ce qui comme dit avant provoque la confusion du jeune homme et sa confession à sonrival. La double-identité peut être une des causes du quiproquo, car on peut confondre une personne avec une autre. Un autre quiproquo c’est qu’avant de savoir qu’Horace voulais rendre Arnolphe cocu, ce dernier était pour le faite de rendre cocu un autre homme. Ce quiproquo est dû à sa double identité. Car a la page 42 on voit qu’Arnolphe rigole quand Horace commence à lui parler de sesconquêtes.

Le deuxième quiproquo de l'histoire de l'école des femmes concerne encore Arnolphe et cette fois cela se passe avec Agnès.
Le quiproquo entre les deux personnages de Molière est qu'Arnolphe est fou amoureux d'Agnès et veut l'épouser alors qu'elle ne l'aime pas et espère pouvoir épouser Horace. La citation qui suit démontre bien ce rapport-là, car Arnolphe dit à Agnès que le péché qu'ellea commis serait permus si elle se mariait. Elle en entendant cela veut se marier au plus vite a Horace sans donné son nom donc Arnolphe pense qu'elle parle de lui.
''N'est-ce plus un péché lorque l'on ... Vous voir bien contente, est ce que je désire.'' (p.59-p.61)
Lorsqu'Arnolphe découvre le quiproquo, il s'énerve car lui pensait qu'elle l'épouserait et qu'elle était d'accord pour cela.Arnolphe est énervé, car tous ses efforts pour avoir la femme parfaite selon son idéologie se retrouve anéanti car elle commence à devenir intelligente lorsqu'elle rencontre Horace. Lorsqu'Agnès essaie de s'enfuir avec Horace et que sans le savoir celui-ci la confie a Arnolphe son rival. Ce dernier tente de convaincre Agnès de l'épouser en lui rappelant qu'elle a une dette envers lui, celle del'avoir élevée.
''Je vous aurai pour lui nourrie à mes dépens'' (p.110)

Le dernier quiproquo dont nous allons parler est le quiproquo entre Horace et Agnès.
Le quiproquo entre les deux est qu'à la base Horace ne voulait en aucun cas se marier mais juste cocufier quelqu'un, bien que les sentiments finissent par arriver. Ils n'arrivent qu'assez tard dans la pièce, les sentiments d'Horace ne...
tracking img