Le rôle de la femme dans la deuxième guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rôle de la femme dans la deuxième guerre mondiale

La deuxième guerre mondiale fut un exploit remarquable pour la jeune nation du Canada. La participation canadienne sur le front amena les hommes et les femmes de la patrie à foncer pour la liberté. Tous ces individus ont goûté à la terreur de cette guerre. La contribution de la femme dans la deuxième guerre mondiale a changé leur statutsocial et à tout jamais leur rôle dans notre société. Cette amélioration est due à leur implication dans les industries, leur contribution militaire et leur gain de pouvoir politique.
En premier lieu, pendant la deuxième guerre, les femmes ont illustré des habilités égaux aux hommes dans leur communauté. Les hommes envoyés sur le front étaient surtout jeunes et dans leur moment important de lajeunesse. Ils envoyaient les plus forts, les plus prêts et ceux qui faisaient rouler l’économie dans les villages; les travailleurs. Les femmes ont dû les remplacer dans les usines mais aussi dans les champs et dans les maisons avec les enfants pour poursuivre leurs rôles dans le domicile. Dans les usines, elles ont construit des munitions, des pièces pour les navires et les avions. Elles construisaientdes taxis, des autobus et elles ont eu le don de construire avec peu de ressource. Les femmes démontraient une par une leurs capacités à faire le même travail qu’un homme. De même que leurs agilités permettaient des tâches plus minutieuses comme l’électricité, l’optique et l’assemblage. Les femmes ne se démarquaient non seulement dans les industries mais également dans les champs d’agriculture.Elles conduisaient le tracteur, labouraient les champs, s’occupaient des jardins et des animaux. Les femmes faisaient plus que travailler. En but d’exceller, elles allaient à l’école. Elsie Gregory Mcgill est la première femme à obtenir un diplôme en génie aéronique. Elle a permis à son équipe de produire plus de 100 avions par mois grâce à ses connaissances de conception. Bref, une femme peuteffectivement accomplir les mêmes tâches qu’un homme.
En deuxième lieu, la contribution militaire des femmes durant la deuxième guerre mondiale a démontré qu’elles pouvaient monter d’échelon. Beaucoup de femmes voulaient participer activement à la guerre. Elles ont fait des pressions gouvernementales en 1940 pour avoir un service féminin et l’ont sans doute obtenu. De ce fait, il y avait plus de 50000 femmes qui ont servi dans l’armée, l’aviation et la marine canadienne durant la deuxième guerre mondiale. En effet, elles étaient aussi parachutistes, photographes, commis, messagères, cuisinières, chauffeuses, ... En outre, les infirmières étaient les premières à être acceptées dans le Corps militaire. Durant la deuxième guerre mondiale il y en avait autour de 5000. L’Ordre de l’Empirebritannique a nominé l’infirmière militaire Margaret Brook pour avoir essayé de sauver sa collègue dans une collision de traversier. Cette collègue, se nomme Agnes W. Wilkie et elle fut la seule femme des trois éléments des Forces canadiennes à mourir suite à une attaque de l’ennemi. Kathleen G. Christie et Anna May Waters sont deux braves infirmières qui furent prisonnières à Hong Kong. Enreconnaissance de leurs services et de leurs durs travails, elles sont devenues membre de la Croix Rouge royale. En somme, l’implication de la femme sur le plan militaire démontra leur bravoure, leur vouloir et leur cheminement professionnel.

En troisième lieu, les femmes ont beaucoup de misère à sortir de leur foyer. Les guerres ont fait des mouvements importants pour égaliser les rapports hommes femmes,pourtant même en 1945 il y a des lois qui existent pour enfermer la femme dans son foyer. La femme est plutôt exclue de la vie politique, mais pas complètement. Reculant quelque décennie plus tôt, en 1918 au Canada, le droit de vote des femmes est alloué. 22 années plus tard le Québec autorise le droit de vote ; la dernière province à le faire. «Peut-on parler de suffrage universel quand toute...
tracking img