Le racisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE : LE RACISME SUR LA COULEUR DE LA PEAU

[pic]

SOMMAIRE

I / Qu’est-ce que le racisme ?

a / Définition du racisme

b / Origines du racisme

II / Le racisme sur la couleur de la peau au cours du XXème siècle:

a / Evolution des mentalités 

b / les solutions contre le racisme en France

III / Conclusion

I / Qu’est-ce que le racisme ?

a / Définition du racisme :Comportements discriminatoires envers une personne ou un groupe de personnes en raison de son appartenance à une nation, une ethnie, une race ou une religion.

Le mot racisme est formé du radical « race » et du suffixe « isme » c'est-à-dire « race humaine »
Le racisme serait donc un sentiment de supériorité d’une race sur une autre.

Le terme racisme apparaît au début du XXème siècleet le mot est introduit dans le petit Larousse en 1930.
Cependant, ceci ne signifie pas que le racisme date de cette époque là, seule sa prise de conscience chez l’individu se situe à cette période.

b / Origines du racisme :

Historiens et Ethnologues ne sont pas d’accord sur la question de l’origine du racisme.

Deux conceptions principales s’opposent :

La première considère quedifférentes formes de racisme se sont succédées au cours de l’histoire et ce, depuis l’antiquité. Presque tous les peuples antiques avaient la même représentation duale du monde en deux races : les peuples apparentés et les peuples étrangers ou ennemis.

La seconde considère que le racisme est un produit de l’Europe occidentale moderne, exporté dans le sillage de l’impérialisme européen.

Al’époque de Christophe Colomb, c'est-à-dire au moment de la colonisation de l’Amérique Centrale et du Sud, il y a eu beaucoup de victimes car les conquérants étaient animés d’un sentiment de supériorité, ils étaient donc cruels avec les habitants de ces pays.
Un peu plus tard, au cours du XVIIème siècle, les Espagnols exploitèrent la main-d’œuvre indienne et métisse des classes ouvrières.

Puisau cours des XVII et XVIIIème siècles, les indiens durent quitter leurs propres terres pour les Appalaches à cause des guerres particulièrement atroces provoquées par les Anglais.

C’est au XVIIIème siècle, dans la société esclavagiste, aux Antilles et dans les deux Amériques, que la différence des couleurs de peau est devenue l’indice visible des différences porteuses de qualités inférieuresou supérieures.
Réduit à son statut de dominé et d’exploité, le Noir Africain peut être méprisé, traité comme un sous homme, une marchandise ordinaire.
Perçu à l’époque comme une évidence, l’anti négrisme prospèrera d’autant plus facilement Outre Atlantique que de nombreux esprits européens, à l’instar de Voltaire, le cautionneront sans discernement.

Le 24 décembre 1865, une grandeorganisation de racistes a été fondée aux Etats-Unis par six anciens officiers de l’armée des confédérés : le KU KLUX KLAN.
Ils croyaient en l’infériorité des Noirs, ils ne purent jamais accepter que d’anciens esclaves puissent accéder à l’égalité civique et à des fonctions politiques.

II / Le racisme sur la couleur de la peau au cours du XXème siècle :

a / Evolution des mentalités :

Depuisl’Antiquité, le racisme évolue avec les différentes civilisations.

En Amérique, il faut attendre les années 1960 et les divers mouvements noirs américains, du Pasteur Martin Luther King (prix Nobel de la Paix en 1964), de Malcom X (homme politique assassiné en février 1965) ou des Black PANTHERS, luttant pour les droits civiques, pour que égalité des droits soit enfin reconnue aux citoyens noirsaméricains.

Le 20 Janvier 2009, BARACK HUSSEIN OBAMA devient le premier président américain métis (fils d’un kenyan noir et d’une américaine blanche). Cette élection montre une évolution de la mentalité américaine.

En Afrique du Sud, Nelson Mandela fut arrêté le 5 Août 1962, accusé d’incitation à la révolte. Il plaida contre l’Apartheid, politique de ségrégation raciale mise en place en...
tracking img