Le rappot de brodeck

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Rapport de Brodeck, c'est aussi un conte. La nature y fait figure d'univers : les mares s'étendent, les combes dissimulent des secrets. Claudel sourit :ce pourrait être un roman de la montagne : les Vosges près desquelles il a grandi, et parce que les montagnes de Brodeck sont l'endroit le plus proche duciel et paradoxalement le moins pur. Conte de l'errance : Brodeck, privé de patrie, met longtemps avant de trouver son pays, pays qui le rejettera. Derrièrele personnage, il y a toujours Claudel : le chez-soi devenait le roman, confie-t-il. L'auteur voyage beaucoup, et au fil de ses déplacements, il prendconscience que c'était presque une maison ce livre. Fable des confins, maison de pain d'épices, maison en papier, le conte s'invite dans le réel. Brodeck estaussi une voix qui tisse des légendes du fond des temps : il est Orphée revenu des Enfers, guidée par Emélia, sa muette Eurydice. Comme dans les récitsinitiatiques, Claudel met les femmes au centre dans la mesure où ce sont elles qui étoilent les hommes, qui les guident. L'auteur le revendique, [s]a littératureest tragique, mais jamais pessimiste : elle montre comment une humanité peut s'orienter vers la lumière, au travers d'une amitié, d'une relation danslaquelle deux êtres isolés peuvent reconstruire quelque chose ensemble. Mais du conte, Le Rapport de Brodeck présente aussi le côté sombre : les portraits exposésdans la salle de l'auberge sont des rapports en image : leur précision évoque les tableaux de Bruegel, ses scènes de ripaille et ses monstres humains.
tracking img