Le realisme, le naturalisme et le symbolisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ministère de l’éducation nationale Année : 2008-2009
[pic]
[pic]

THEME

EXPOSANTS DE LA TERMINAL C6
KOUASSI AKA MARTIAL
KOUASSI ISSOUF OUATTARA
KOUMAN BINI VINCENT DE PAULE
MAHAN STIVEN ULRICH
PROFESSEUR DE FRANÇAIS : M.OGONKOLE JACOBE

[pic]

INTRODUCTION

I. REALISME ………………………………………………………..2-61. DEFINITION

2. LES PRINCIPES, THEMES ET FORMES DU REALISME

3. L’EVOLUTION

4. QUELQUES AUTEURS

II. NATURALISME……………………………………………………6-9

1. DEFINITION

2. LES PRINCIPES, THEMES ET FORMES DU NATURALISME3. L’EVOLUTION

4. QUELQUES AUTEURS

III. SYMBOLISME……………………………………………………10-12

1. DEFINITION

2. LES PRINCIPES, THEMES ET FORMES DU SYMBOLISME

3. L’EVOLUTION

4. QUELQUES AUTEURS

CONCLUSION

INTRODUCTION

Le courant ou mouvement littéraire désigne une tendance enlittérature, qui permet de regrouper des œuvres autour de constantes qui s’en dégagent : thématiques abordées, style de l’auteur, genre littéraire privilégié.
Les mouvements littéraires tout en bouleversant l’histoire de la littérature participent en même temps à son enrichissement. En effet c’est la diversité des courants littéraires qui fait la richesse de celle-ci. Actuellement l’on dénombreun nombre important de courant littéraire. Parmi eux trois ont particulièrement retenu notre attention et ferons l’objet de notre étude, a savoir : le réalisme , le naturalisme et le symbolisme.

I. LE REALISME

1. DEFINITION

Le réalisme est un courant littéraire apparu en Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle, vers 1850 notamment en France et enGrande-Bretagne. Le réalisme, en littérature comme en peinture, tranche nettement avec l’enseignement de l’Académie : les artistes « réalistes » refusent toute espèce d'idéalisme mensonger, qui donne de la réalité humaine et sociale une vision aseptisée, à la fois incomplète et fausse. « Celui-ci naquit du besoin de réagir contre le sentimentalisme romantique et contre "la sottise, le poncif et le bonsens"[1] » Il cherche à dépeindre la réalité telle qu'elle est, sans artifice et sans idéalisation, choisissant ses sujets dans le rang moyenne ou populaire, et abordant des thèmes comme le travail salarié, les relations conjugales, ou les affrontements sociaux. Il s'oppose ainsi au romantisme, qui a dominé la première moitié du siècle, et au classicisme. Il s'étendra ensuite à l'ensemble de l'Europe et àl'Amérique, où il survivra jusque dans les années 1930. Les courants qui ont supplanté le réalisme incluent le symbolisme, le parnasse et le surréalisme.

2. LES PRINCIPES,THEMES ET FORMES DU REALISME

a. les principes

-la reproduction la plus fidèle possible de la réalité
-le romancier, comparable au savant, applique les méthodes des sciences expérimentaleset la philosophie positiviste

a. Les thèmes

-L’influence du milieu sur l’individu.
-les mœurs d’une époque d’un milieu, d’une classe éclairée par le contexte historique, politique et sociale.
-la vie urbaine ; la vie provinciale
-misère sociale et ascension sociale.

c. les formes

-roman « OBJECTIF » a la 3eme personne
-intrigue tirée des faits divers
-descriptiondu milieu
-goût de la documentation et des termes précis

3. L’EVOLUTION
Apres son apparition au XIXeme siècle, le réalisme s’étend difficilement et progressivement avant de s’implanter totalement en Europe et dans le monde entier. En effet, les changements apportés par le réalisme ne sont pas du goût de tous. de ce faite, les partisans ont été victime de critique...
tracking img