Le regard de l'escargot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Karmel FARES

Le regarde de l’escargot
Francesco del cossa

137 cm de haut sur 113 de large
l’escargot n’a rien de énorme , environ 8 cm de long

* si le peintre l’a peint de cette façon, c’est bien pour qu’on le voie et qu’on se demande ce qu’il vient faire là ?

* un gros escargot qui chemine dans le somptueux palais de marie ,les yeux bien tendus , del’ange vers la vierge .

* on verrait la piste que sa bave trace derrière lui ! dans le palais de marie ,si propre , si pure , la vierge immaculée , ce baveux fait plutôt désordre et , en plus il est tout sauf discret.

* Le peintre a mis l’escargot sous nos yeux , immanquable .

* Pourquoi l’escargot et la ? l’escargot était fertilise par la rosée , celui ci était facilement devenu unefigure de la vierge dont l’ensemencement divin était entre autres , comparé à la fertilisation de la terre par la pluie .

* L’escargot et une figure de la vierge au moment de l’annonciation

* L’escargots d’annonciation sont très rares ex : dans une médiocre annonciation de Girolamo de cremona conservée à la pinacothèque de sienne

* Les line de fuite convergent très normalementau centre mais elles viennent si bien buter sur la majestueuse colonne que l’espace s’ouvre de part et d’autre ,latéralement , vers la chambre toute proche de marie et vers une ville dont les palais s’enfoncent profondément dans le lointain

* Cossa veut décidément faire preuve d’originalité il a en effet présenté l’ange et la vierge obliquement dans la profondeur

* Cette dispositiona une conséquence apparemment paradoxale : à l’intérieur de l’architecture ou il se trouvent , Gabriel et maris jouent presque à cache cache de part et d’autre de la colonne centrale .

* La grande colonne centrale se trouve pratiquement sur l’axe qui les lie l’un de l’autre

* Il a mis une colonne entre Gabriel et marie comme piero della Francesca fait en 1470 dans l’annonciation quicouronne le polyptyque de pérsouse

* La aussi gabi a une colonne en face de lui et c(est a travers elle qu’il voit marie . et c’est le regarde de dieu travers les montagnes .et la colonne est une figure connue de la divinité , le père comme le fils et malgré toute la vitesse de son vol , Gabriel a été précédé par la trinité , déjà présente , invisible , dans la chambre de marie aumoment même ou il y a entre iconographiquement parlent –ça doit vous faire plaisir –la colonne donne traditionnellement figure à la présence de la divinité dans la scène de l’annonciation

* L’axe escargot /main de l’ange sur la colonne conduisait à peu près mon regard dans le ciel à la figurine de dieu le père

* L’a structure de l’image conduisait à l’idée que l’escargot était sur terrel’équivalent de dieu dans le ciel

* L’escargot pouvait donc constituer un excellent moyen pour rappeler dans le contexte ‘une annonciation ,la lenteur avec laquelle dieu avait procédé , avant de s’incarner de si fulgurant manière

* C’est escargot et bien peint sur le tableau pas dans le tableau .il est sur son bord à la limite entre son espace fictif , et l’espace réel d’ou nous leregardons (on le trouve dans notre espace )

* Cossa n’est ni le seul ni le premier à peindre ce genre de détails : il y a aussi l’annonciation de philippo lippi à l’église santo spirito de florence .il signe il « remarque » le lieu de «  l’échange invisible entre le regard du spectateur et le tableau » il signale le lieu d’entrée de ce regard dans le tableau

* La colombe est bien là envol pas loin du père

* Le regard de l’escargot

Dans le palais de Marie au moment de l’Annonciation, un gros escargot rampe de l’Ange vers la Vierge au tout premier plan. Pourquoi et que fait-il là? Ce n’est pas une fantaisie du peintre ou le commanditaire l’aurait fait recouvrir, il doit donc y avoir une explication à son existence.

  La première solution à cette étrange présence...
tracking img