Le regard interieur de la femme encente

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4275 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=DEV&ID_NUMPUBLIE=DEV_012&ID_ARTICLE=DEV_012_0041

Le regard intérieur de la femme enceinte, transparence psychique et représentation de l’objet interne par Monique BYDLOWSKI
| Médecine & Hygiène | Devenir 2001/2 - Volume 13
ISSN 1015-8154 | pages 41 à 52

Pour citer cet article : — Bydlowski M., Leregard intérieur de la femme enceinte, transparence psychique et représentation de l’objet interne, Devenir 2001/2, Volume 13, p. 41-52.

Distribution électronique Cairn pour Médecine & Hygiène. © Médecine & Hygiène. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions généralesd'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base dedonnées est également interdit.

DEVENIR, Vol. 13, N° 2 2001, pp. 41-52

LE REGARD INTÉRIEUR DE LA FEMME ENCEINTE, TRANSPARENCE PSYCHIQUE ET REPRÉSENTATION DE L’OBJET INTERNE
Monique Bydlowski*

La prévention est une dimension actuelle de la psychiatrie périnatale. Avant la naissance, et pendant la période postnatale, on s’emploie à prévenir les projections négatives dont l’enfant risqued’être l’objet. Une des bases théoriques de cette démarche nouvelle réside dans les connaissances récentes sur la modification naturelle de la vie psychique des femmes pendant leur grossesse. La recherche clinique auprès des femmes enceintes révèle en effet que la grossesse est le moment d’un état particulier du psychisme, état de transparence où des fragments du préconscient et de l’inconscientviennent facilement à la conscience. Ce phénomène qui, cliniquement, caractérise souvent de graves affections, se présente chez la femme enceinte comme un événement ordinaire (1).

Etat de la question
Des auteurs avaient déjà noté que la gestation est l’occasion d’une crise psychique et l’avait rapprochée de celle de l’adolescence (8). A chaque étape biologique, un certain nombre de tâchespsychiques doivent être exécutées; de leur exécution dépend le passage à l’étape suivante. Au même titre que l’adolescence, la 41
(*) Psychiatre, psychanalyste, Laboratoire de recherche de la Maternité Port-Royal Cochin, Hôpital Tarnier, 89 rue d’Assas, 76006 Paris.

Le regard intérieur de la femme enceinte

grossesse est une période de conflictualité exagérée, une crise maturative. Alors qu’àl’adolescence l’enjeu est de renoncer à l’enfance pour aborder l’âge adulte, au cours de la première maternité, l’enjeu est de changer de génération, de façon flagrante et irréversible. Cette crise maturative mobilise de l’énergie psychique, en réveillant de l’anxiété et des conflits latents, mais elle est aussi recherche et engagement dans de nouvelles virtualités. Elle contient ainsi sa proprecapacité évolutive et contribue au processus de formation d’une identité nouvelle. Le psychanalyste britannique, D.W. Winnicott, avait, le premier, observé l’existence d’un état psychique singulier chez des femmes récemment accouchées (10). Cet état particulier, s’il n’y avait la présence de l’enfant, pourrait passer pour une authentique pathologie mentale. Selon cet auteur, cette « préoccupationmaternelle » atteint un degré de sensibilité accru dans les semaines qui suivent la naissance. Au cours des premiers mois de la vie du bébé, d’autres auteurs comme B. Cramer (3), D. Stern (9), S. Lebovici (6,7) étudiant le développement précoce de l’enfant, ont mis en relation les contenus psychiques maternels avec les réactions du nourrisson. Avec le concept d’« interactions fantasmatiques » entre...
tracking img