Le retour au desert de koltes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (674 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant la guerre d’Algérie, Mathilde revient en France avec son fils
Édouard dans l’intention de récupérer la maison familiale et de régler des
comptes. Une violente dispute l’oppose à son frèreAdrien, devant les
serviteurs, Aziz et Madame Queuleu.
AZIZ. – Qu’ils se tapent donc, et, quand ils seront calmés, Aziz
ramassera les morceaux.
Entre Édouard.
MADAME QUEULEU. – Édouard, je t’ensupplie, je vais devenir
folle.
Édouard retient sa mère, Aziz retient Adrien.
ADRIEN. – Tu crois, pauvre folle, que tu peux défier le monde ?
Qui es-tu pour provoquer tous les gens honorables ? Quipenses-tu
être pour bafouer les bonnes manières, critiquer les habitudes des
autres, accuser, calomnier, injurier le monde entier ? Tu n’es
qu’une femme, une femme sans fortune, une mèrecélibataire, une
fille-mère, et, il y a peu de temps encore, tu aurais été bannie de la
société, on te cracherait au visage et on t’enfermerait dans une pièce
secrète pour faire comme si tu n’existais pas.Que viens-tu
revendiquer ? Oui, notre père t’a forcée à dîner à genoux pendant
un an à cause de ton péché, mais la peine n’était pas assez sévère,
non. Aujourd’hui encore, c’est à genoux que tudevrais manger à
notre table, à genoux que tu devrais me parler, à genoux devant ma
femme, devant Madame Queuleu, devant tes enfants. Pour qui te
prends-tu, pour qui nous prends-tu, pour sans cesse nousmaudire
et nous défier ?
MATHILDE. – Eh bien, oui, je te défie, Adrien ; et avec toi ton
fils, et ce qui te sert de femme. Je vous défie, vous tous, dans cette
maison, et je défie le jardin quil’entoure et l’arbre sous lequel ma
fille se damne, et le mur qui entoure le jardin. Je vous défie, l’air
que vous respirez, la pluie qui tombe sur vos têtes, la terre sur
laquelle vous marchez ; jedéfie cette ville, chacune de ses rues et
chacune de ses maisons ; je défie le fleuve qui la traverse, le canal et
les péniches sur le canal, je défie le ciel qui est au-dessus de vos
têtes,...
tracking img