Le retour de la politique budgétaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 8 (1875 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 23 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Le retour de la politique budgétaire

Introduction
En 2010, la France a connu une croissance de 1,6%, ce taux met en évidence un certain ralentissement de l’économie française. En effet, depuis la crise des subprimes de 2008, due à la titrisation de prêts accordés à des ménages américains modestes, un ralentissement se fait ressentir dans de nombreux pays. Cette crise qui n’était au départque financière est devenue économique car à entrainer un ralentissement de l’activité et un fort taux de chômage. Dans le souci d’instaurer un bien-être collectif, les Etats, via différents instruments tels que la politique monétaire, budgétaire, économique, de l’emploi… interviennent dans l’économie afin de relancer l’activité. Ces Etats ont donc pour objectif de relancer la croissance sur lelong terme. Nous allons plus particulièrement nous intéresser à la politique budgétaire de l’Etat. Celle –ci consiste à modifier l’imposition et les dépenses publiques dans l’économie. L’Etat est toujours intervenu dans l’économie. Après la seconde guerre mondiale, l’Etat Providence est né, il a mis en place une protection sociale collective. Ensuite, durant les années 80, il s’est désengagé afin delaisser le marché fonctionner avec un minimum d’interventions de sa part. Mais, quant est-il de la politique budgétaire de l’Etat depuis la crise ?
Ce retour est-il prévu sur un long terme ou sur un court terme ? Quelles sont ses limites ? Comment est-il mis en place ? D’où la problématique suivante : devons-nous assister à un retour de la politique budgétaire de l’Etat ? Nous verrons dans unepremière partie que ce retour est nécessaire et, nous verrons dans une seconde partie, que ce retour ne l’est pas forcément ou qu’il a des limites.

1- Nous devons assister à un retour de la politique budgétaire de l’Etat

a- Les raisons qui justifient la politique budgétaire de l’Etat

Selon Musgrave, l’Etat a trois fonctions principales : l’allocation de ressources qui consiste àmettre en place de biens collectifs, la redistribution qui consiste à mettre en place une redistribution des ressources dans un souci d’équité et la régulation de la conjoncture de l’économie qui consiste à impulser, stimuler l’activité économique du pays. Musgrave légitime donc l’intervention de l’Etat dans l’économie. Les idées de Musgrave et de Keynes sont donc proches. Selon Keynes, les deuxdéterminants de l’activité économique sont la demande effective ainsi que l’investissement. Selon Keynes, les entreprises anticipent une demande anticipée et produisent des quantités adéquates. Il est donc primordial de soutenir la demande des consommateurs et donc de mettre en place une politique de redistribution, qui consiste à accorder à tous un revenu minimal. Keynes place également au centre del’activité économique l’investissement et son impact positif sur celle-ci. Selon Keynes, un investissement réalisé par une entreprise entraine une production dont les revenus tirés de celle-ci seront une partie consommée et une partie épargnée. Au fur et à mesure, l’épargne est réinvestit ce qui engendre une stimulation de l’activité économique. Il est donc primordial que l’Etat donne confiance auxagents économiques qui souhaitent investir car il s’agit d’un pari sur l’avenir. Aftalion est à l’origine de l’effet accélérateur engendré par l’investissement, selon lui, l’investissement entraine une augmentation plus que proportionnelle des biens de productions vis-à-vis des biens de consommation, ce qui engendre une activité économique plus forte. Enfin, Samuelson est à l’origine de l’effetoscillateur qui combien les deux premiers effets. Nous voyons donc ici l’importance du rôle de l’Etat quant au soutien de la demande et de l’investissement pour l’économie.
L’Etat a également son rôle à jouer en ce qui concerne la stimulation de la croissance. En effet, Solow a mis en évidence l’existence d’un facteur résiduel source de croissance, il s’agit du progrès technique. Il se traduit...
tracking img