Le retour du don

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dons et contre-dons de mariage en Mauritanie : étude comparative en milieu toucouleur, soninké et maure
In: Journal des africanistes. 1991, tome 61 fascicule 1. pp. 107-125.

Citer ce document / Cite this document : de La brosse Véronique. Dons et contre-dons de mariage en Mauritanie : étude comparative en milieu toucouleur, soninké et maure. In: Journal des africanistes. 1991, tome 61fascicule 1. pp. 107-125. doi : 10.3406/jafr.1991.2311 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/jafr_0399-0346_1991_num_61_1_2311

VÉRONIQUE DE LA BROSSE

Dons et contre-dons de mariage en Mauritanie Etude comparative en milieu toucouleur, soninké et maure Les contre-dons de mariage, dont je me propose de montrer l'importance face à la « dot » et aux cadeaux donnés par le mari,s'inscrivent ici dans le contexte de sociétés sahéliennes très hiérarchisées, où une prestation matérielle sans réciproc ité indique généralement un rapport inégalitaire. Si l'on omet souvent de se pencher sur la question d'éventuels contre-dons de la famille de l'épouse venant équilibrer l'apport du mari, c'est que l'on a tendance à considérer l'épouse elle-même, ou ses enfants à venir, comme lacontre-prestation en échange de la dot. En Mauritanie, si la femme mariée souffre d'une condition inférieure en rai son de pratiques comme la répudiation ou la polygamie, le mariage ne peut se résu mer à l'acquisition, par l'homme, d'une épouse. Tout comme son mari, la femme est membre de la communauté musulmane et dotée d'une parenté dont elle peut se réclamer jusqu'à sa mort ; elle ne saurait parconséquent être considérée comme un objet d'échange, même symbolique. C'est pour réaffirmer ce statut, et pour réfuter publiquement toute assimila tion cadeaux du mari à un quelconque « prix de la mariée », que la famille des de l'épouse restitue à celle de l'époux, sous la forme de multiples contre-dons et souvent avec une surenchère, tout ce qu'elle en a reçu. Dans la volonté systématique derembourser au mari la moindre de ses presta tions, on aperçoit à la fois une démarche individuelle et une démarche collective. Démarche collective, celle du groupe de parenté qui pose son statut et sa cohésion face à l'autre famille, tout en se portant garant et témoin du mariage. Démarche individuelle, celle de la mère de la mariée qui, à force de cadeaux, finit par faire de son gendre un débiteur.L'approche comparative fait apparaître une intéressante similitude entre les pratiques de trois groupes ethniques qui insistent en général sur leurs particularis mes socioculturels. La symétrie est presque parfaite entre les systèmes de presta tionsmatrimoniales des sociétés soninké et toucouleur établies dans la région du fleuve Sénégal, au sud du pays. Mais les ressemblances sont a priori plusétonnant es met en parallèle, d'un côté, le milieu soninké-toucouleur, négro-africain si l'on et sédentaire, et de l'autre, le milieu maure, arabo-berbère et de tradition nomade ou semi-nomade ; ou même, si l'on compare, à l'intérieur du groupe maure plus diversifié dans son mode de vie et son origine géographique, et où la distinction entre gens libres (les Beidane ou Maures blancs) et anciens captifs(les Haratines ou Maures noirs) est plus apparente que chez les « gens du Fleuve », différentes tribus ou fractions de tribu. Dans tous les milieux que j'ai pu étudier, la logique des prestations matrimoniales est la même, les cadeaux de la famille de l'épouse venant contrebalancer l'apport du mari. Journal des africanistes, 61 (1) 1991 : 107-125.

108

JOURNAL DES AFRICANISTES

TOUCOULEUR ETSONINKÉ Prestations du mari et de sa famille pendant les fiançailles Le « cadeau du commencement » traduit en Mauritanie les termes poular numbordi et soninké torobotade, qui désignent le premier cadeau offert par la famille du fiancé à celle de la fiancée. Il s'agit d'une somme d'argent remise à la mère de la future épouse. A ce stade, les fiançailles gardent un caractère officieux, seuls...
tracking img