Le rire demande-t-il des situations qui sortent de l’ordinaire ou s’enracine-t-il dans la vie quotidienne ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1848 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
D'où qu'il vienne, le rire manifeste une distance prise par rapport aux choses : le rieur s'abstrait des situations où les autres se ridiculisent; il manifeste surtout, par le recul qu'il sait prendre, le pouvoir supérieur de l'homme face à tout ce qui menace de le déterminer. Le rire est dans la vie de tous les jours. Mais peut-on dire que l’on rit de choses classiques, courantes, ou faut-ilobligatoirement une situation qui sorte de l’ordinaire, qui soit extraordinaire ?
Certaines situations peuvent sortir de l’ordinaire. L’effet de surprise, chose qui arrive sans que ce ne soit prévu, qui fait irruption, fait partie de ces moments où le rire apparaît.
La surprise est un élément déclencheur du rire. On a rarement l’occasion de rire sous l’effet d’un élément qui fait irruption dansnotre vie. Il n’y a rien de prémédité dans la surprise. Elle n’est pas quotidienne. Il faut s’imaginer, enfant, à une fête d’anniversaire surprise. Le jeune n’est pas averti que tous ses camarades vont se réunir pour lui et pour rire ensemble. Ce plaisir inattendu apportera de la gaieté à cette fête et par conséquent, tous vont rire de bon cœur. Mais c’est une occasion particulière qui amène lasurprise. Ce n’est pas tous les jours notre anniversaire. L’auteur Alain dans « Propos », de 1910, exprime ce point de vue , d’une manière théorique. La surprise amène le rire. On rit puisque l’on s’attendait à une chose mais une autre est arrivée. L’une était prévisible mais la seconde qui arrive de manière inattendue, surprend et fait rire. Ce coup de théâtre n’a rien d’ordinaire puisqu’il estinattendu. La surprise déclenche, toujours selon ce même auteur, un effet de menace, de frayeur. Cet instant passé, le comique de la situation surgit. On a eu peur de quelque chose puis on se rend compte que c’était ridicule. On rit souvent de soi dans ces moments là. Il s’agit d’autodérision. L’étonnement effraie donc dans un premier temps, puis laisse place au rire spontané. La surprise intervientdonc dans des situations qui sortent de l’ordinaire. On s’attend tout d’abord à quelque chose que l’on comprend puis, dans certains cas, la surprise intervient et entraine le rire. Coluche, dans son sketch « Qui perd, perd », reprend ce principe du rire par la surprise, d’une manière pratique cette fois. Les questions de l’animateur étonnent, surprennent. Le public ne s’attend pas à voir un typede jeu tel que Coluche le présente. Les questions n’ont pas de sens. Ce qui n’est pas courant et ce qui surprend le public. Il y a bien là une idée du rire par la surprise. Il est courant d’assister ou de regarder un jeu télévisé mais il est moins « habituel » de voir un animateur poser des questions n’ayant pas de sens. Les réponses apportées surprennent également. Le joueur répond à unquestionnement qui n’en est pas un. Le plus extraordinaire dans ce jeu est que le candidat va même jusqu’à perdre son propre argent. Surprenant ? Inimaginable même. Le comique réside donc dans la surprise que le public peut ressentir. Il s’attend à un jeu télévisé ordinaire. Il n’en est rien. Le jeu est tout simplement extraordinaire, totalement sorti de l’attente du spectateur. Passé la surprise, lesspectateurs rient du ridicule de la situation.
La surprise est un élément déclencheur du rire. L’imagination en est également un. L’imagination est quelque chose d’extraordinaire, dans le sens où nous vivons dans un monde réel. Les comiques reprennent ce principe. Dans leurs sketches, films, ou autre, ils imaginent un monde tout autre que celui du réel. Il y a énormément de ressemblances tout demême, mais ça ne reste que de l’imaginaire. Les sketches les plus drôles viennent d’un compositeur aux idées et aux rêves débordants. Pierre Desproges, dans « Remettons le Petit Prince à sa place », de 1984, montre bien la place de l’utopique dans le rire. Il met en scène, deux personnages célèbres : Le petit prince et la Vénus de Milo. La confrontation de deux périodes différentes rend la scène...
tracking img