Le roi et le pape dans les lettres persanes de montesquieu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La phrase «D'ailleurs ce roi est un grand magicien: il exerce son empire sur l'esprit même de ses sujects; il les fait penser comme il veut. S'il n'a qu'un million d'écus dans son trésor et qu'il enait besoin de deux, il n'a qu'à leur persuader qu'un écu en vut dex, et ils le croient. S'il a une guerre difficile à soutenir, et qu'il n'a point d'argent, il n'a qu'à leur mettre dans la tête qu'unmorceau de papier est de l'argent, et ils en sont aussitôt convaicus» est tirèe de Les Lettres Persanes, une des oeuvres les plus importantes de Montesquieu, dans laquelle il montre les contradictionsde son époque à travers des lettres écrites par deux amis persans au cours de leur voyage dans l'étranger. Dans ce pas, Montesquieu parle des rois, avec ironie, comme il fait aussi pour parler duPape et des autres autorités de l'époque. Il utilise la méthode des lettes écrites par deux persanes, pour n'être pas censuré, car dans ce livre il critique toute la societé française, à partir desmaisons qu les deux voyageurs voient à Paris, jusqu'au roi et au clergé. Il critique le roi car il reussit à exercer son pouvoir aussi sur l'ésprit des personnes sur lesquelles il commande; en fait, ilpeut les faire penser comme il veut et changer la valeur de son trésor s'il a besoin que sa richesse soit plus grande. Les rois ont trop de pouvoir car il peuvent faire ce qu'ils veulent, même fairecombattre des gens pour lui san les payer, en leur donnant seulement un morceau de papier, qui doit représenter de l'argent. Avec cette ritique contre la monarchie, il veut aussi condamner le peuple, quise laisse manipuler si facilment par l'autorité, qui croit à tout ce que le roi leur dit et arrive aussi à combattre, même s'il ne reçoit pas de l'argent, mais un morceau de papier. Le roi est puiscomparé avec le Pape, qui est, selon Montesquieu, un magicien encore plus puissant que lui, car il reussit aussi à faire croire au peuple que trois soit un et que le pain ne soit pas pain. Il...
tracking img