Le role de la famille face a la delinquance des mineurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Voici une scene qu l’on n’a probablement pas manquer de voir sur les ecrans. Une foule immense qui proteste, apres la mort violente (fusillade) d’un jeune. C’est une chose qui peut etre particulierement touchante s’il s’agit d’un jeune homme qui a ete tue par hasard. La scene peut aussi s’avere touchante si l’on sait que le jeune pour lequel toute cette foule s’est reunie n’etait pasun bandit mais bel et bien une victime. Helas les choses sont loin d’etre simples. Tres souvent les foules se reunissent apres qu’un delinquant se soit fait a tort ou pas fusiller par la police. Les parents de la victime ne manquent pas par la meme occasion de reclamer justice a grands cris.Cependant, tres peu de personnes se posent une question tres importante. Si les parents de ce jeune avaientpris leur responsabilite a temps. Est ce que ce dernier se trouverait dans la tombe a cet instant ? Quelle est la responsavbilite parentale dans la delinquence juvenile ?

LES RAISONS FAMILIALES DE LA DELINQUANCE JUVENILE

Voici les reflexions assez interressantes d’un internaute concernat la delinquance juvenile en France.
« La première responsabilité d'un chef de famille, mère ou père, estd'assurer l'avenir de ses enfants. Je m'étonne qu'aujourd'hui des femmes et hommes responsables conditionnent l'avenir de leurs enfants à l'aide sociale. Je m'explique : si je n'ai pas à manger pour deux, je n'invite pas une troisième personne à ma table. Il y a un sophisme à vouloir EXCUSER la misère par la misère. Le président tunisien a réussi à imposer une règle démographique selon laquelleune famille éduque trois enfants avec l'aide de la collectivité. Si la mère et le père décident d'en éduquer plus, ils doivent en assumer seuls les conséquences financières.
C'est peut-être dur. Mais sincèrement quand un couple s'installe dans un F3 avec un enfant, puis quand la famille s'agrandit dans des conditions rapidement insoutenables, l'Etat est-il seul responsable de cette situation ?Les enfants de la rue, les orphelins de l'après 16H30, chassés de chez eux, par l'exiguité de leur F3, à qui la faute ? A la société ?
Sans tomber dans le malthusianisme, sachant que les ressources planétaires ne seront pas inépuisables, que les réfugiés climatiques devront être accueillis et recueillis dignement, la solidarité internationale passe aussi par une solidarité nationale et parl'acceptation de l'émigration d'une jeunesse qui n'a plus où aller. Il faut rééquilibrer et redonner de l'espoir en responsabilisant, pas en assistant.
Enfin, avoir le courage de parler de la limitation des naissances, j'entends dans des conditions d'assistance publique, c'est permettre aux femmes d'échapper à un destin de "pondeuses" où l'argent-braguette devient le seul revenu d'un ménage. Les femmesaspirent à un autre avenir que vivre en France ce à quoi elles croyaient échapper en venant dans notre pays. Je suis française, née de parents français mais née en Afrique et j'ai vécu en Afrique. Qui osera libérer les femmes des allocations familiales françaises ? A échanger contre un contrat parental, non sexué, avec un salaire parental et des obligations d'intégration (apprendre le français,participer à la vie associative des quartiers, établir contractuellement un temps de bénévolat, etc.) qui les sauveront d'une condition inacceptable au XXIème siècle en France.
LOrsque je me promène dans nos cités de banlieue, je ne vois que des bandes de garçons. Les filles sont au gynécée. Reléguées pour leur protection. Les grands frères accompagnent la fratrie à l'école. Les mères couvent lesderniers bébés, déjà et encore enceintes. Avoir le courage politique de refuser l'exploitation des femmes ! Et de les libérer financièrement par un salaire parental, à condition que le contrat parental soit respecté : pas plus de trois enfants, obligation de s'instruire et d'aider dans les écoles, les quartiers, etc.. Qui osera ce programme ? C'est une bouteille à la mer que je jette dans l'Océan...
tracking img