Le role de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE ROLE DE L’ETAT DANS L’ECONOMIE

Historiquement, on constate que l’intervention de l’Etat a été constante tout au long du XXème siècle. Cette intervention s’explique par son budget et par son poids.
Alors que Keynes, dans les années 30, n’envisageait pas une intervention de l’Etat de plus de 25% du PIB, la plupart des pays développés ont une intervention de l’Etat qui dépasse 40% du PIB.L’intervention est encore plus importante dans les pays scandinaves.

Qu’est ce que l’Etat en économie ?
Au sens strict, il représente l’ensemble des administrations publiques et centrales (gouvernement, cour des comptes).
Au sens large, on ajoute les collectivités territoriales et les administrations de la Sécurité Sociale.

Problématique : Comment cette intervention est de nature à favoriserune grande efficacité économique et une équité ?

I LE POIDS ET L’ACTION DE L’ETAT DANS L’ECONOMIE

1- Budget de l’Etat

C’est l’ensemble des recettes et dépenses publiques pour un exercice (=une année). Ce budget est proposé par le gouvernement et voté par le Parlement. On peut l’analyser autour de trois niveaux :
- étudier le poids des dépenses par rapport au PIB ;
- observerla structure des dépenses et des recettes, c'est-à-dire ce qui permet à l’Etat de trouver les moyens de son financement ;
- nature du solde de ce budget sachant qu’il peut être excédentaire ou déficitaire.

( Les recettes
Elles sont constituées par les impôts dont l’impôt sur le revenu, sur le patrimoine, sur la consommation, sur les bénéfices des entreprises. Cet ensemble représente ceque l’on appelle des recettes fiscales. A coté, il y a les recettes non fiscales, tel que le fruit des privatisations. Enfin, 44% des recettes de l’Etat proviennent de la TVA.

( Les dépenses
Il existe différents types de dépenses :
- dépenses en fonctionnement de l’Etat ;
- dépenses en capital d’investissement ou d’équipement dont l’Etat est le maître d’œuvre.

Grâce aux recetteset aux dépenses, il nous est possible de calculer le solde budgétaire :
(Solde primaire qui ne tient pas compte des intérêts publics ;
(Solde conjoncturel qui résulte des variations du niveau de l’activité de l’économie ;
(Solde structurel qui traduit les choix des politiques budgétaires.

2- Les services publics

Ces dépenses servent à assurer des missions de services publics del’Etat. Un service public est une activité qui échappe à la rentabilité du marché car elle concerne l’ensemble de la société et non pas un groupe en particulier. Les services publics ont pour mission de satisfaire un intérêt général. Ils sont développés autour de trois principes :
- Le principe de mutabilité, selon lequel on subordonne l’organisation et le fonctionnement du service public àl’évolution du besoin collectif qui en est le fondement ;
- Le principe de continuité du service public, c'est-à-dire qu’un service public ne doit jamais être arrêté ;
- Le principe d’égalité des usagers, c’est à dire que tout le monde doit avoir accès dans les mêmes conditions aux services publics.

Les services publics sont mis en place par des administrations publiques centrales et peuventêtre assurés par un système de concession (mixte de gestion privé et d’objectif public). Ex : Air France.

Ce qui a contribué à la croissance publique, ce sont les guerres qui ont été accompagnées d’une forte croissance et d’une augmentation de l’Etat ; mais aussi les crises telles que 1929, 1970 (crise pétrolière) qui ont entraînées une globalisation de l’économie, des difficultés industrielles,une augmentation du chômage, ce qui explique l’augmentation des dépenses publiques. Dès le XIXème siècle, la loi de Wagner montre que les dépenses publiques augmentent plus vite que la production privée. Baumol caractérise trois secteurs :
- dynamique (agriculture, industrie),
- stagnant (administrations et entreprises publiques ( la productivité est faible),
- stagnation...
tracking img