Le role des banques dans le financement de l'activité é conomique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1159 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les banques créaient de la monnaie à 3 occasions :
• quand la banque accorde un crédit à un ménage ou à l'entreprise. Cet agent va donc disposer d'un dépôt auprès de la banque. La monnaie qui est créée est une monnaie provisoire (non-définitive).
Doc 12 p 48 exemple :
banque CA
Elle accorde un crédit de 200000 francs à l’entreprise Martin.
ACTIF PASSIF
Créance sur l’entreprise200000 francs
Compte courant (dépôt) de l’entreprise Martin +200000F (création monétaire)
Le compte de l’entreprise a été crédité de 200000F

La créance est un titre de reconnaissance de dettes sur quelqu’un. On a donc ici une création monétaire dont la cause est : les crédits sur l’économie. On vérifie bien que l’argent qui est sur le compte de l’entreprise ne correspond pas à un dépôtpréalable. La monnaie ne vient de rien, elle est vraiment créée : c’est une création ex-nihilo. On vérifie bien qu’avec cette opération de crédit, l’économie voit sa masse monétaire (c’est à dire l’ensemble des moyens de paiements par les agents non financiers) augmenter. Il y a création monétaire lorsque la quantité de moyens de paiement possédés par les agents non financiers augmente. Par contre,l’augmentation de la monnaie détenue par la banque ne correspond pas à la création monétaire. Ainsi, quand une entreprise rembourse son crédit, ça veut dire que la monnaie détenue par cet agent disparaît et la quantité de monnaie détenue par la banque augmente . Donc il y a destruction de la monnaie.
Il y a deux autres sources de création monétaire :
* les créances sur l’étranger . A chaque foisqu’on convertit une devise étrangère contre des francs : on crée de la monnaie. Un excédent commercial se traduit donc par de la création monétaire.
• Les créances sur l’État. Cette troisième source de créance est limitée voire interdite. En effet, il s’agit pour les banques mais surtout pour la banque centrale de prêter à l’État (= le trésor public). La Banque de France prête au trésorpublic. En effet, il peut arriver qu’il y ait un décalage entre les dépenses de l’État et les recettes de l’État. Les recettes fiscales se font en fin d’année alors que les dépenses se font toutes l’année. L’État empreinte pour financer ce décalage. Il pourrait y avoir un autre cas où l’État a besoin d’emprunter : c’est dans le cas où son budget est en déficit. Pour financer ce déficit, La BanqueCentrale pourrait créer de la monnaie au bénéfice du trésor public. Dans ce cas la création monétaire pose de nombreux problèmes : l’inflation et le fait qu’il n’y a pas de limite au déficit. Ce mode de financement est interdit. L’État ne peut pas créer de la monnaie pour financer le déficit budgétaire, il ne peut qu’emprunter.
b) les limites de la création monétaire
La création monétaire par lesbanques est illimitée lorsque deux conditions sont remplies :
• lorsqu’il n’y a qu’une seule banque
• lorsqu’il n’y a que de la monnaie scripturale.
On peut voir dans la réalité que les choses sont différentes car il y a plusieurs banques ( ça crée une limite) plusieurs moyens de paiements (ça crée aussi une limite) et il y a la Banque Centrale.
b1- existence de plusieursbanques.
On sait que chaque banque a et crée sa propre monnaie. Si les clients de la banque n’échangent qu’avec les clients de la même banque alors il n’y aura pas de fuite. En contre partie, si les clients échangent avec les clients d’autre banques, il y aura fuite donc la création monétaire sera limitée.
Crédit Agricole
Actif Passif
créance sur X 10000 dépôt ménage X= 10000-3000 = 7000(monnaie CA - ici création monétaire de 10000 - avec cet argent, le ménage X achète auprès de Y pour un montant de 3000F)
dette de CA sur BPSO = 3000 F fuite

BPSO
A Passif
créance sur CA = 3000 (francs BPSO) dépôt entreprise Y=5000+3000=8000F monnaie BPSO
La fuite consiste en une dette de la banque CA envers l'autre banque....
tracking img