Le role des poetes et ecrivains

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Ce livre-ci sera violent. Ma poésie est honnête mais pas modérée.
J’ajoute que ce n’est pas avec de petits coups qu’on agit sur les masses. J’effaroucherai le bourgeois peut-être, qu’est-ce que cela me fait si je réveille le peuple ? Enfin n’oubliez pas ceci : je veux avoir un jour le droit d’arrêter les représailles, de me mettre en travers des vengeances, d’empêcher, s’il se peut, lesang de couler, et de sauver toutes les têtes, même celle de Louis Bonaparte. Or, ce serait un pauvre titre que des rimes modérées. Dès à présent, comme homme politique, je veux semer dans les cœurs, au milieu de mes paroles indignées, l’idée d’un châtiment autre que le carnage. Ayez mon but présent à l’esprit : clémence implacable. »

Sujet

Dans sa Lettre à Hetzel, Victor Hugo propose de« réveiller le peuple ». Les poètes, les écrivains, les artistes en général, vous paraissent-ils pouvoir, mieux que d’autres, remplir cette mission ?
Vous répondrez à cette question en un développement composé, prenant appui tout à la fois sur les textes qui vous sont proposésCf. sujet 7 de la page
http://www.cndp.fr/archivage/valid/35591/35591-6543-6248.pdf, ceux que vous avez étudiésen classe et vos lectures personnelles.

Introduction
Les écrivains ont souvent cherché l'origine de leur art. En particulier les poètes se sont demandé quelle était la source de leur inspiration, ce qu'ils ont appelé leur muse. Il s'agissait pour eux de déterminer le rôle de l'artiste, son utilité sociale : être le guide inspiré découvrant les liens invisibles entre le moi et l'universou plutôt le chantre des combats dans l'arène sociale ? L'histoire de notre littérature oscille entre le lyrisme personnel illustré par du Bellay, Baudelaire, Rimbaud, et l’engagement dans les préoccupations de l'époque comme avec Agrippa d’Aubigné, Boileau, Chénier, les poètes de la Résistance. D'autres comme Ronsard ou Hugo ont trouvé tour à tour leur inspiration dans ces deux pôles opposés.Pour ce dernier cependant, le rôle éminent et ultime de l'écrivain est de « réveiller le peuple ». C'est ainsi qu'il s'exprime dans une lettre à son éditeur Hetzel.
D’abord il convient de se demander ce que veut dire « réveiller le peuple », ensuite d'examiner pourquoi et par quels moyens les artistes s’acquittent de cette mission « politique » et même de s’interroger si les poètes etles artistes sont les mieux placés pour remplir cette responsabilité.

I. Définition des termes

Plusieurs hommes de lettres, comme Lamartine et Hugo, ont joué un rôle politique à leur époque. C'est au romantisme, en tant qu'enfant de la Révolution française et initiateur de bien des consciences nationalistes, que revient cette conception du rôle du poète : il trouve une première expressiondans le Moïse de Vigny. Nous y voyons le personnage religieux, le prophète qui touche au divin devenir aussi le guide des Hébreux. Sa quête mystique est aussi au service de son peuple. Mais sa mission lui pèse et il ne rêve que de revenir « au sommeil de la terre ». C'est chez Hugo que le passage d'une poésie personnelle qui s'élargit à une expression communautaire est le plus marqué. Dans lapréface des Voix intérieures, Hugo avait déjà abordé la « fonction sérieuse » du poète, sa mission civilisatrice. Dans le poème « Fonction du poète » du recueil Les Rayons et les Ombres de 1840, il écrit :

Dieu le veut, dans les temps contraires,
Chacun travaille et chacun sert,
Malheur à qui dit à ses frères :
Je retourne dans le désert !
Malheur à quiprend ses sandales
Quand les haines et les scandales
Tourmentent le peuple agité !
Honte au penseur qui se mutile
Et s'en va, chanteur inutile,
Par la porte de la cité ! [...]
Le poète en des jours impies
Vient préparer des jours meilleurs. [...]
Car la poésie est l'étoile
Qui mène à Dieu rois et pasteurs....
tracking img