Le roman comique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (495 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SCARRON
Le Roman Comique

Un anti-héros
Un narrateur espiègle
Vocabulaire dépréciatif pour décrire la Rancune:

Le nom tout d'abord. Pseudonyme peu valorisant, laissant imaginer le caractèredu personnage.

La description est en accord avec le nom. l.7: le «narrateur « classe » le pers dans une catégorie, celle des misanthropes, dont il donne la définition l.8. À noter voc:« misanthropes, haissent, ne s'aiment pas »

Négation totalisante « ne... jamais »: insiste sur ce point de caractères: il ne rit pas

Le narrateur apporte une touche positive au portrait, mais celle-ci est trèsmodérée (« assez d'esprit »), et aussitôt annulée par la caractéristique suivante: son esprit lui sert à écrire de « méchants vers ». Lui sert donc à des fins négatives

Rythme ternaire l. 11 et12: adverbe -: « nullement », puis comparaisons animales, ce qui rabaisse le personnage « vieil singe » et « chien ».

Autre trait de caractère négatif soulignant sa misanthropie: l.13 critique toutle monde, cf répétition de l'adverbe
d'intensité « trop », qui souligne les défauts des comédiens selon la Rancune

N'est guère apprécié des autres comédiens

Il semble pourtant qu'il ait uncertain talent: cf énumération de ses rôles, l. 26 « ces beaux talents-là »

Encore une fois, cette qualité est aussitôt annulée par la critique qui suit: « vanité insupportable »,
plus énumérationd'autres défauts: juxtaposition qui souligne l'importance de ces défauts, l. 27 à 29

C'est donc un homme qui ne s'aime pas, et que les autres n'aiment pas « le faisait craindre à ses compagnons »
Letitre du chapitre: auto-dérision: « Qui ne contient pas grand-chose »
L'auteur se moque de lui-même et tourne en dérision le genre romanesque: pourquoi faire un chapitre de choses inintéressantes? Deplus, il s'agit ici de la description d'un personnage: cela signifie-t-il que les descriptions sont inutiles

Ironie l.3: « rien de plus parfait que »: utilisation d'un comparatif visant à...
tracking img