Le roman de renart

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1336 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Roman de Renart
Introduction :
Le Roman de Renart est un recueil de récits médiévaux français des XIIe et XIIIe siècles ayant pour héros des animaux agissant comme des humains. Ce n'est pas un roman à proprement parler, mais un ensemble varié de récits parfois en prose mais souvent en octosyllabes de diverses longueurs et composés par différents auteurs, appelés dès le Moyen Âge« branches » ; on en dénombre 25 à 27 de 300 à 3 000 vers, soit quelque 25 000 vers.
Les origines :
Certaines branches sont signées ; deux sont de Pierre de Saint-Cloud ; une autre est due à un prêtre, une autre porte une signature qui ne nous apprend rien, et les autres sont anonymes. C’est donc probablement dans le milieu des clercs qu’ont été composées ces différentes branches : inspirées peut-être de contesflokloriques. Ces branches sont certainement l’œuvre d’auteurs qui ne se sont pas contentés de retranscrire un conte oral.
Interprétation :
On trouve trois tons différents dans le Roman de Renart. Les plus anciennes branches (avant 1190), racontent de façon alerte les aventures de Renart trompeur et parfois trompé. C’est l’esprit de parodie qui domine ici. Plus tard, le ton moral et satiriquefait irruption. L’essentiel est de retenir le l’esprit parodique qui anime le texte.
____________________________________________________________

______________________
RENART : Renart est un héro de chanson de geste : c’est un baron de Noble, le Lion ; il possède toutes les caractéristiques du preux chevalier (il est marié, arraché à sa femme et à ses enfants, comme aux membres de sonslignage (race, tous les membres de la famille au sens très large), il croit en Dieu) mais il n’en respecte aucune : au lieu d’honorer son suzerain, il ridiculise la justice ; au lieu du service d’amour, il viole la femme du roi, celle d’Isengrin ; au lieu de respecter sa religion, il s’en sert pour échapper à la potence…. Il est polymorphe (qui offre des apparences de forme diverse). La société danslaquelle se déroule e roman est donc calquée sur la société féodale contemporaine. A travers la peinture des animaux reflètent le miroir des êtres humains.
Les personnages :
* Renart : le goupil espiègle, personnage principal de ces récits. Complexe et polymorphe. Il incarne la ruse intelligente.
* Isengrin : le loup bête et cruel, éternel ennemi de Renart, toujours dupé (trompé). Son épouseDame Hersent la louve, fut jadis « violée » par Renart ; d'où une éternelle rancœur.
* Noble, le lion : roi
* Chanteclerc, le coq : il fut emporté par Renart, mais s'en tira sain et sauf.
* Couart, le lièvre (couard -> qui manque de courage)
* Hermeline, la renarde : épouse de Renard
* Hersent, la louve : épouse d'Ysengrin qui fut jadis « violée » par Renart.
*Monseigneur Constant des Granges : chasseur
* Pinte : la poule
* Gombert de Fresne : fermier
Narratologie :
1. Scène d’exposition : mise en place du décor, des personnages (situation initiale)
Moteur : amorce, élément perturbateur
2. Développement : succession des faits accomplis avec une progression, une gradation.
3. Nœud : sommet de la tension
4. Liquidation : tirerd’affaires
5. Chute : l’épisode est clos.
Les thèmes comiques :
Le Roman de Renart utilise les thèmes comiques peu nombreux du Moyen-Âge, liés à la nourriture, aux réalités corporelles, au quiproquo verbal et, par-dessus tout, au triomphe de la ruse sur la force. Dans le roman, la nourriture tient une place primordiale, mais elle a une double fonction : soit elle fait effectivement rire, lorsque sonbesoin crée des scènes de goinfrerie ou de tromperie, soit elle justifie les actes condamnables de Renart, lorsqu’il vole, par exemple, pour nourrir sa famille. Les réalités corporelles provoquent, elles aussi, le rire : pour les humilier. Mais, dans cet univers animal, ces réalités triviales (grossières) sont moins souvent évoquées que dans d’autres œuvres comiques du Moyen-Âge.
En...
tracking img