Le roman engagé et le roman à thès

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman engagé et le roman à thèse

Définitions
Le roman engagé
On qualifie de roman engagé une oeuvre de fiction, dans le genre du récit, qui défend un certain
nombre de principes, qu'ils soient moraux, philosophiques ou religieux.
Cette défense peut être implicite ou explicite ; elle se manifeste généralement par les expériences
et les opinions des personnages.
Le roman à thèse
Leroman à thèse est un roman écrit d'une façon réaliste (c'est-à-dire sur un principe de
vraisemblance et de reproduction de la réalité) qui se désigne au lecteur comme, tout d'abord,
porteur d'un enseignement, afin de démontrer la validité d'une doctrine politique, philosophique ou
religieuse
1
.
Le roman à thèse est donc à la fois une fiction et une démonstration idéologique
2
affichée.
Oùest alors la différence ?
Tout d'abord le terme roman engagé est vague : on met dans la catégorie de « roman engagé »
toute oeuvre qui va manifester un penchant pour une opinion.
Un roman engagé peut aussi simplement servir à faire passer une morale : on va alors appeler
cela un exemplum, ou en anglais exemplary novel.
Mais les techniques d'écriture permettent une interprétation assez libre.A l'inverse, le roman à thèse cherche à effectuer une démonstration idéologique sans ambigüité : il
affirme une vérité qui doit être formulée de telle façon que le lecteur ne peut pas l'interpréter
autrement.
Enfin, le roman à thèse se caractérise par son réalisme. Il exclut donc une oeuvre où l'on trouve du
merveilleux, ce qui n'est pas le cas du roman engagé : on peut trouver des oeuvresde sciencefiction qui relèvent du roman engagé.
Est-ce que tous les romans ne soutiennent pas une thèse ?
Tous les actes de discours répondent à une question : « Quel est l'intérêt que je vous dise cela ? ».
Par exemple : « J'ai acheté du café. » signifie deux choses : d'abord que j'ai acheté du café, mais
surtout je te le dis pour que tu arrêtes de te plaindre qu'il n'y en a plus (on peut yajouter un sousentendu récriminatoire : « J'ai », c'est-à-dire « je l'ai fait et pas toi, alors que c'est toi qui te plains
qu'il n'y a plus de café. »).
C'est encore plus visible dans la littérature : « Quel intérêt à l'histoire que je vous raconte ? ».
Par exemple, certaines fables de La Fontaine cherchent à prouver que les courtisans sont des
flatteurs hypocrites ; L'Odyssée peut montrer quel'absence du responsable de la famille de sa
maison cause de grands troubles ; Bel-Ami de Maupassant démontre que la société du XIXè est
corrompue et qu'un homme corrompu lui aussi peut y gravir les échelons sociaux sans beaucoup
de mal ; les romans adaptés de Star Wars cherchent à prolonger le plaisir du film en montrant ce
qui arrive après.
Mais chacun peut interpréter différemment unehistoire.
Ce n'est pas le cas du roman à thèse dont la doctrine est explicitement démontrée. Il propose des
réponses définitives, alors que le roman engagé, par exemple, se contente de soulever des
questions, de proposer des pistes de réflexion sur les personnages, sur soi-même, sur le monde
1 Cette définition est une adaptation de la définition de Susan Rubin Suleiman qui a théorisé le genre duroman à thèse.
2 Une idéologie est un système d'idées qui oriente l'action.représenté et celui qui nous entoure.
Comment la littérature peut-elle aff irmer des vérités ?
Pour Paul Nizan, « Toute littérature est une propagande. (…) L'art est ce qui rend la propagande
efficace, ce qui est capable d'émouvoir les hommes dans le sens même que nous souhaitons. »
Ce sont donc les techniques duromancier qui vont permettre de prouver la vérité qu'il cherche à
démontrer dans son roman à thèse.
Pour cela, tous les procédés sont bons. On retiendra particulièrement l'utilisation du registre
pathétique.
Par exemple, l'auteur nous présente un personnage misérable, nous lecteurs, compatissons à ses
souffrances, l'auteur finit par nous démontrer que la misère de ce personnage est dûe à telle...