Le roman, un mensonge qui dit vrai (dissertation)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman réaliste se caractérise par la vraisemblance des intrigues, souvent inspirées de faits réels, ainsi que par la richesse des descriptions et de la psychologie despersonnages. On y rencontre des personnages appartenant à toutes les classes de la société et à plusieurs générations successives dans une perspective souvent critique. Cettevolonté de construire un monde romanesque à la fois cohérent et complet voit son aboutissement dans La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Ce projet aura une influence considérablesur l'histoire du roman notamment dans la première moitié du XXe siècle.Outre Balzac, l'école réaliste française compte également Flaubert et Maupassant. Toutefois, ces auteursne se sont pas cantonnés au style réaliste (littérature fantastique pour Balzac et Maupassant, symbolisme pour Flaubert). À la fin du XIXe, le réalisme évolue d'une part versle naturalisme objectif d'un Zola et d'autre part vers le roman psychologique.Le roman russe a donné au roman réaliste plusieurs de ses chefs-d'œuvre : Guerre et Paix et AnnaKarénine de Léon Tolstoï (1873-1877), Pères et fils de Ivan Tourgueniev (1862),Oblomov de Ivan Gontcharov (1858). Enfin, l'œuvre romanesque de Dostoïevski, dont l'importancepour l'histoire du roman est fondamentale, peut par certains aspects être rattachée à ce mouvement.Le réalisme s'impose également dans le reste de l'Europe : George Eliot etAnthony Trollope en Angleterre, Eça de Queiroz au Portugal, Giovanni Verga en Italie. En Allemagne et en Autriche, le style Biedermeier impose un roman réaliste emprunt de moralisme(Adalbert Stifter).
Au début du XXe siècle, ce sont les écrivains américains tels que John Steinbeck, Jack London ou Ernest Hemingway qui perpétueront le style naturaliste.
tracking img