Le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Écrire est toujours un art plein de
rencontres. La lettre la plus simple
suppose un choix entre des milliers de
mots, dont la plupart sont étrangers à ce
que vous voulez dire. »
1L’apparition de nouvelles plumes sur le devant de la scène littéraire a donné
naissance à des productions foisonnantes traitant de thèmes en forte relation avec lesréalités
sociopolitiques et culturelles des pays. La littérature devient en ce sens l’espace
incontournable où l’auteur traduit dans une langue raffinée les idées, et les préoccupations quihantent les esprits.
La tentative de l’écriture dans la langue de l’Autre a permis aux écrivains maghrébins de
franchir les frontières géographiques et culturelles, en maniant ingénieusement lesoutils
linguistiques pour exposer de nouvelles réalités, et transmettre également des messages
d’importance indéniable.
La littérature maghrébine de langue françaisefait partie intégrante de cette
catégorie d’auteurs qui écrivent dans la langue de l’Autre, pour décrire le déchirement entre
deux cultures radicalement contradictoires, et le malheurqu’engendre un tel emploi. De
grandes figures littéraires dont les noms sont inscrits en lettres d’or, dans le monde de la
littérature, ont exprimé leur malaise en écrivant en français, Dib adéclaré: « Chaque mot que
tu traces sur la page blanche est une balle que tu tires contre toi. »
2
, non seulement Dib, car
Malek Haddad a également écrit à ce propos : « la langue française estmon exil »
3
.
Au cours du développement des formes de l’écriture, une nouvelle vague
d’auteures est entrée de plain pied dans le champ de la littérature, et grâce àleur persévérance
et leur volonté elles ont réussi à mettre à nu des réalités sociales qui sont restées dissimulées
pendant longtemps sous le voile des traditions et les fausses...
tracking img