Le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1121 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vers Philagora Decouvertes

Philagora gastronomie

"Chat" en musique

Philagora Forum



-Philagora ressources http://www.philagora.net

| RECHERCHER dans Philagora | Nouveautés |
° Philagora Centre culturel

° FRANCAIS poésie, théâtre, prose Bac français, parcours initiatiques

° PHILOSOPHIE
Philo premiere
Philo reperes Bac
Philo-Bac-notions
Philo Cours
Philoexpress
Citations
Philo Prepas
Philo Fac
Prepagreg
Philo dans le grenier
Aide aux dissertations
Etudes de texte par auteur
Methodo
Philo Capes | Dissertations prepas
Psychanalyse
Medecine
Personnalisme
Epistemologie
Droit et Justice

° philo corrige | Philo corrige 2 | Philo corrige 3

° LES FORUMS de Philagora
Aides dissertations de philosophie terminales
Forumniveau classes Prepas
Forum de discussion
Forum pour vos Annonces
Forum Médecine

° Travaux Personnels Encadrés et Forum TPE

° J'aime lire des aperçus

° MARE NOSTRUM

° Contes pour enfants

° J'aime L'art Expositions Musées Artistes

° Revue Pôle International

° Francophonie

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Pourquoi ce site?

° Philagoratous droits réservés

° info@philagora.net

° Publicité sur Philagora

° Rubrique lettres > Bac Français

BAC FRANÇAIS par J. Llapasset

Le roman et ses personnages

- Visions de l'homme et du monde

Site Philagora, tous droits réservés
------------------------------------------------------------


Ce n'est pas par hasard que nous trouvons dans le terme "personnage" le motd'origine étrusque, "personna" qui désigne le masque de théâtre: le personnage est un masque d'acteur qui reflète une idée (idein, voir en grec) et une vision du monde.
Le personnage et celui qui se représente en fonction de l'idée qu'il a de lui même, idée comme fruit d'un choix de certains traits de caractères, d'une préférence qui amène à présenter une figure en laissant dans l'ombre d'autrestraits parce que considérés comme intimes ou qu'ils sont du domaine de l'inavoué.

Le personnage est donc toujours en relation avec lui même selon une vision, il délibère, monologue ou soliloque, et en relation avec un monde= tout ce qui pour lui prend le sens, principalement à travers la langue: la nature, la société, la morale, la religion... Tenir un rôle c'est présenter un profil grâce auquelon souhaite que les autres nous reconnaissent: il s'agit de produire un effet mais aussi de cacher la violence des instincts. C'est la politesse, les bienséances.

Dans le roman le personnage présente une complexité que nous devrons essayer de cerner sans pour cela détruire la beauté de l'œuvre. A quoi tient cette complexité qui semble défier l'analyse? A une dualité.

1- D'une part, lepersonnage, c'est un être humain, raisonnable et sensiblement affecté qui se voit et voit le monde d'une vision qui lui est propre. Du caractère qu'il porte et des occasions du monde qui l'entoure, de leur jeu, il déroule sa destinée: de sa capacité à garder un cap, en dépit des occasions ou des embûches tendues par le monde et ses rencontres (coup de foudre).
L'existence du personnage, par une sortede miracle qui fait du roman un roman de la vie , déborde toujours son caractère, au point d'échapper aux engagements les plus fermes, de défier la fidélité au nom de la sincérité d'un instant, de sa plénitude ressentie singulièrement dans le coup de foudre. Alors le portrait ébauché de La Princesse de Clèves (Madame de Lafayette), premier roman fondateur sur lequel nous proposerons des esquisses,le portrait devient une histoire dans l'instant où elle danse avec monsieur de Nemours, le sentiment l'arrachant à la monotonie du mariage, de la répétition du même. Il semble alors que l'occasion puisse tout sur les résolutions les plus sages et que le salut ne saurait être que dans la fuite et dans cette lâcheté qui refuse d'affronter le danger.

Ainsi l'existence d'un personnage dépend...
tracking img