Le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Qui ne connaît pas la célèbre définition du roman par Stendhal ? « Un roman : c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin » (Le Rouge et leNoir, première partie, XIII). Selon cette acception, le roman serait une simple copie de la réalité : son cadre, ses personnages, simples reflets du monde.Les propos de camus développés dans L'Homme révolté (1951), apparaissent plus nuancés : « Qu'est-ce que le roman [] sinon cet univers où l'actiontrouve forme, où les mots de la fin sont prononcés [] où toute vie prend le visage du destin. Le monde romanesque n'est que la correction de ce monde-ci,suivant le désir profond de l'homme. Car il s'agit bien du même monde. [] Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est niplus beau ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est de si bouleversants héros que ceux qui vontjusqu'à l'extrémité de leur passion, Kirilov et Stravoguine, Mme Graslin, Julien Sorel ou le prince de Clèves. C'est ici que nous perdons leur mesure, carils finissent alors ce que nous n'achevons jamais. »
camus reconnaît que le roman prend pour cadre la réalité, comme le souligne le choix de sesexemples. Les personnages cités appartiennent tous à des romans ayant un cadre historique précis. Il accorde un statut tout particulier au « héros ». Or, tousles personnages principaux de romans sont-ils extraordinaires ? De manière plus générale, ont-ils un destin, c'est-à-dire un parcours exceptionnel ?
tracking img